Le « Bonzoms » de Tautavel : ce mercredi 8 février 2017 aux Vignes de Léo

Publié le 08 février 2017 par admin

Non, notre club d’œnologie ne s’est pas brutalement métamorphosé en club d’archéologie ni d’anthropologie. Tautavel est aussi un prestigieux terroir vinicole planté de Grenache, de Carignan, de Syrah, de Muscat, de Macabeu …

Il s’avère que ce soir nous découvrons le domaine Bonzoms, (j’espère que vous voudrez bien pardonner le mauvais jeu de mots du titre) situé dans les Pyrénées orientales. Ce terroir produit le vin rouge le mieux coté des vignobles du Languedoc Roussillon.

Marie Paule Bonzoms, oratrice très compétente, nous a présenté son domaine, travaillé en agriculture biologique ; les vendanges s’y font manuellement et il sera prochainement classé HVE : Haute Valeur Environnementale.

Nous avons goûté 8 vins : 4 vins rouges et 4 vins doux naturels donc mutés c’est-à-dire que l’on ajoute de l’alcool pour arrêter la fermentation ; le vin devient inaltérable ce pourquoi le procédé était utilisé dès le XIIIè siècle pour permettre le transport des vins.

Le premier vin s’appelait « Caractère » et il n’en manquait pas. Sur le fruit, légers arômes fruités, d’une couleur tirant sur le violet (à cause de la syrah), il est composé de 3 cépages, Grenache, Carignan et Syrah à raison d’un tiers chacun. Vin de longue garde élevé sur un terroir aride aux petits rendements. Elevage en cuves inox.

Le deuxième vin, « Excellence » portait très bien son nom. Provenant de vignes plus anciennes, les raisins sont cueillis à maturité puis élevés et vinifiés de manière très classique. Notes de fruits surmuris, griottes, de réglisse et de violette. Elevage boisé.

Le troisième vin « Héritage » est fait à partir de vignes de Carignan de plus de 80 ans. Notes très épicées, fruits à noyau. Vin très fin, très élégant. Le Carignan vieux élevé sur des terroirs arides est exceptionnel.

Le quatrième vin « Origine » est fait à partir de grains entiers, égrappage manuel, macération carbonique (on sature en gaz carbonique pour éviter le développement bactérien) puis macération traditionnelle. Beaucoup de fraîcheur.

Après une interruption permettant la tenue de l’assemblée générale de notre club, nous avons commencé la dégustation des vins mutés.

Tout d’abord, le « Tuilé », 15,5°, 80 g de sucre résiduel, fait de grenache noir vieilles vignes, vin doux naturel (VDN) traditionnel mais assez atypique car peu oxydé. Notes de fruits frais. Parfait pour l’apéritif ou le dessert mais aussi sur un magret au miel ou un fromage tel la tome catalane ou un vieux comté fermier.

Puis « Les Eclats », 15,5°, muté sur grains (on ajoute l’alcool sur les grains). Notes de cerises noires, de myrtille. Parfait sur le chocolat ou les fromages forts

Ensuite, vint « L’ambré », 15,5°, 100% Macabeu, vin blanc doré peu sucré, parfait sur foie gras ou roquefort. Même vinification qu’un Muscat : pressurage direct sans macération.

Enfin, « Le Muscat », 15,5°, composé de Muscat petits grains qui donne la vivacité  et de Muscat gros grains qui donne la fraîcheur. Notes d’abricot et de miel.

Ce soir, une dame de « Caractère » nous a présenté des vins « d’Excellence » et nous a offert avec largesse son « Héritage » « ambré » !

Domi.

Laisser un commentaire

Advertise Here
Advertise Here

Archives