Archive | octobre 2012

Tags:

Mas Amiel : 10.10.12

Publié le 01 octobre 2012 par admin

10 octobre 2012
18 h 45 minau20 h 45 min

Notre prochaine soirée vin se déroulera le 10 octobre 2012.  Nous recevrons Olivier Decelle du remarquable Mas Amiel.

Il y a près de deux siècles, le Mas Amiel d’appelait Domaine des Goudous, ne comptait qu’une dizaine d’hectares de vignes sur les 80 hectares du Domaine et appartenait à Monseigneur l’Evêque de Perpignan. Ce dernier le perdit au jeu à l’issue d’une partie l’opposant à un ingénieur des Ponts et Chaussées, Raymond Etienne Amiel. En 1910 le Domaine, qui avait été hypothéqué par Mr Amiel, passe aux mains de la famille Dupuy. Et le restera jusqu’en 1999, date à laquelle Olivier DECELLE devient le nouvel acquéreur, suite à la disparition de Charles Dupuy. Passioné de vins il entreprend de développer le Mas Amiel en assurant sa notoriété tant en France qu’à l’étranger.

Aujourd’hui, le Domaine s’étend sur environ 160 hectares de vignes, plantées ) 90% de grenache noir. Les ceps, âgés de 40 à 50 ans, fournissent un jus concentré dont le rendement atteint tout juste 23 hl/hectare. Protégé au nord par la chaîne des Corbières et au sud par les premiers contreforts escarpés des Pyrénées, le Mas Amiel est situé à proximité de la localité de Maury sur laquelle veille Quéribus, ancienne citadelle cathare.
Plus d’informations techniquesAu niveau de la viticulture, l’exploitation est menée de manière traditionnelle. La taille se déroule de novembre à mars. On la pratique en gobelet, afin de protéger les grappes des chaleurs de l’été et de la tramontane. Généralement les vendanges débutent dès les premiers jours d’octobre pour se terminer une vingtaine de jours plus tard. Les raisins doivent titrer un minimum de 14° sur souche. Après sélection, ils sont égrappés, foulés et vinifiés. L’objectif du domaine est d’arriver progressivement à des méthodes de culture qui respectent l’environnement. Cette politique volontariste passe par un ensemble d’actions concrètes : abandon du désherbage chimique, lutte raisonnée contre les parasites de la vigne, optimisation de la pulvérisation, retour progressif à une fertilisation purement organique. La ligne de conduite du domaine est donc celle d’une viticulture raisonnée et raisonnable où le respect des équilibres écologiques concilie les impératifs économiques. Préserver l’authenticité de notre terroir, maintenir la diversité biologique de son écosystème où il est courant de croiser lièvres, perdreaux et loriots, dans une recherche constante de production de raisins de très haute qualité sont nos préoccupations premières pour vous offrir de grands vins.

Parmi ces grands vins, la notoriété du domaine Mas Amiel repose principalement sur celle des Vins Doux Naturels . Leur élaboration se caractérise par l’opération de mutage qui consiste à ajouter de l’alcool de fermentation. Cette adjonction (5 à 10% du volume du moût mis en oeuvre) annihile l’action des levurs, entraînant l’arrêt de la fermentation ce qui permet au vin de garder une partie des sucres du raisin. On utilise de l’alcool éthylique neutre d’origine vinique environ 96°.
Pour environ 3/4 de la récolte, le vin après mutage reste 8 mois en cave de vinification, puis séjournera à l’extérieur dans les bonbonnes de verre pendant un an, avant de vieillir en foudre de chêne de 5 à 14 ans. Le quart restant de la récolte sera mis en bouteilles l’hiver suivant la vendange, puis vendu en cuvée vintage.

Extrait: http://www.vigneron-independant.com

Vous dégusterons  au club ce mercredi 10 octobre 2012 :

  • Altaïr 2010
  • Vol de Nuit 2010
  • Carerades 2010
  • Vintage Charles Dupuy
  • Vintage Réserve
  • Millésime 1969
  • Millésime 1980

Commentaires (6)

Advertise Here
Advertise Here

Archives