Archive | avril 2011

Tags:

Domaine d’Aupilhac (Montpeyroux) : 11.05.11

Publié le 22 avril 2011 par admin

11 mai 2011
18 h 45 minau20 h 45 min
Le vignoble: Situation et conduite du terroir :
Le Domaine d’AUPILHAC se situe à Montpeyroux à 36 Km au nord-ouest de Montpellier. La cave, qui se trouve au cœur du village, a été créée en 1989 dans la maison familialequi cultive la vigne depuis plus de 5 générations.
Une partie des vignes se répartit en « terrasses » exposée au Sud-Ouest sur le lieu- dit appelé « Aupilhac ». Le Mourvédre et le Carignan en sont les cépages principaux complétés par la Syrah, le Grenache et le Cinsault.
L’autre terroir se trouve sur le site « Les Cocalières » à trois cent cinquante mètres d’altitude exposée au nord ouest. La Syrah y est dominante complétée par le Mourvédre et le Grenache . La partie la plus orientée au Nord accueille quatre cépages blancs de l’appellation Coteaux du Languedoc qui sont la Roussanne, la Marsanne, le Grenache blanc et le Rolle (Vermentino).
Les labours réguliers font descendre les racines afin d’atteindre la fraîcheur du sous-sol (le terroir). Ils facilitent ainsi la résistance de la vigne aux éventuelles sécheresses estivales. Le respect du sol avec la préservation de son équilibre est notre priorité.
La vendange est manuelle. La maturité de la peau est très importante pour une extraction facilitée des arômes et de la couleur ainsi que l’obtention de tanins soyeux. Sur les jeunes vignes nous pratiquons les vendanges vertes pour éviter à la vigne de souffrir de la chaleur et donc favoriser l’enracinement.
Les levures indigènes (du terroir) font fermenter naturellement les raisins. L’élevage s’effectue en foudres et barriques dans notre chai enterré. Nous faisons nous même nos mises en bouteilles au Domaine sans filtration.

a suivre…

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Jean Trapet Père et Fils (Gevrey-Chambertin) : 13.04.11

Publié le 22 avril 2011 par admin

13 avril 2011
18 h 45 minau20 h 45 min

Producteur attentif et sensible, adepte convaincu mais sage de la biodynamie, Jean-Louis Trapet a positionné très haut le domaine familial.
Toutes les cuvées sont réussies, que se soit dans les grands crus ou les petits millésimes, avec un respect du terroir dignes d’éloges, dans un grand style qui fait honneur à la Bourgogne.

Vous aller déguster des vins exceptionnels : denses, équilibrés, élégants, puissants, raffinés, ayant de belles longueurs et de la fraîcheur en finale avec les flacons suivants :

  • A minima (Bourgogne Passetoutgrains) pour la le vin d’accueil
  • Marsannay 2009
  • Gevrey-Chambertin 2008

  • Gevrey-Chambertin 1er cru Capita 2007
  • Chapelle-Chambertin 2007
  • Latricières-Chambertin 2007
  • Chambertin 2007
  • Gevrey-Chambertin 1961 (millésime mythique)

  • Nous terminerons par un Schlossberg Grand Cru Riesling 2007 produit par son épouse

Les vins de la dégustation du 07.04.11


Extrait FIGARO MAGAZINE :
Sur les plus grands crus de Gevrey-Chambertin, Jean-Louis Trapet mène, depuis dix ans, un combat en passe d’être gagné.

Jean-Louis Trapet est un biodynamiste convaincu. Enthousiaste ? Sans aucun doute. Intégriste ? Certainement pas. Et pour cause : la famille Trapet œuvre depuis quatre générations sur le vignoble de Gevrey-Chambertin. Et ces terroirs ont tout connu, de l’agriculture traditionnelle, au début du XXe siècle, aux excès chimiques lors de la grande période productiviste d’après-guerre. Lorsque Jean-Louis arrive sur le domaine, en 1990, pour prendre la suite de son père, c’est plus par respect pour sa santé et celle de ses équipes que par dogmatisme qu’il envisage le passage à la culture biologique. «A cette période, des amis ont eu d’importants problèmes de santé, dont nous soupçonnions qu’ils étaient liés aux produits de traitements chimiques, explique Jean-Louis Trapet. Il était hors de question que je fasse courir le même risque à mes équipes.» Mais, là aussi, cet infatigable vigneron trouve rapidement les limites de l’exercice. «Le biologique nous a conduits à utiliser encore trop de produits, notamment du cuivre dans des quantités que je jugeais déraisonnables.»

Une succession de rencontres le mènera rapidement sur le chemin de la biodynamie, honnie ou moquée par certains. Il est vrai que l’écouter raconter ses débuts, lorsque, avec son copain Dominique Lafon, il partait enterrer des « préparas » dans des cornes de vache, par des nuits de pleine lune, cela peut surprendre de prime abord. Mais chacun sait que la bouteille reste le seul juge de paix incontestable. «J’ai senti les premiers changements sur le millésime2000, plutôt difficile en Bourgogne, raconte Jean-Louis Trapet. Mon père a, quant à lui, été convaincu en 2003. Alors que, partout, la vigne était stressée par la chaleur et le manque d’eau, nous avons produit, cette année-là, des moûts à l’équilibre parfait.»

Mais la force de Jean-Louis Trapet, c’est avant tout de s’effacer derrière ses vins et de laisser parler son terroir. Il se dégage de ses chapelles, latricières ou autres chambertins une pureté et une vibration qui vous traversent de part en part. Ils ne laissent jamais transparaître aucune lourdeur. Le fruit est toujours intact, et la finesse joue en dentelle sur le fil de l’équilibriste.

Aujourd’hui, le plus grand bonheur de Jean-Louis, c’est sans aucun doute de voir venir à lui les équipes de Latour, Margaux ou autres grands crus bordelais, qui ne cachent plus désormais leur intérêt pour une culture respectueuse des hommes et des terroirs. La révolution est en marche, et Jean-Louis Trapet l’a compris depuis des années.


Commentaire (0)

Tags:

Domaine des roches Neuves : 09.03.11

Publié le 21 avril 2011 par admin

9 mars 2011
18 h 45 minau20 h 45 min
Le Domaine des Roches Neuves sera présenté par Thierry Germain. Très jeune, Thierry Germain décide de quitter le domaine familial de Bordeaux pour voler de ses propres ailes. Sa passion pour les terroirs et son sens du défi le mènent jusqu’à Saumur-Champigny où il prend en main le domaine des Roches Neuves en 1993 : 22 hectares de vignes qu’il réoriente directement vers une culture bio et biodynamique. Fin observateur de la vigne et des sols, Thierry Germain cherche a faire surgir dans chacun de ses vins les caractéristiques de l’espace et du temps par lesquelles ils sont nés. Et cela plaît, ses vins sont de plus en plus demandes.
A savoir: la séparation avec la famille n’a pas duré longtemps, puisque son père, étonné des résultats de son fils dans ces contrées si éloignées du Bordelais, a aussitôt, lui aussi, acheté des terres en Anjou au Château de Fesles! »1855
Vigneron à Saumur-Champigny depuis 1992, voici un Bordelais qui ne cesse de se remettre en question. En bousculant les habitudes locales, inspiré par les plus grands vignerons, il entraîne dans son dynamisme son appellation adoptive, mais aussi sa famille qui l’a aidé à s’installer.
En 2002 il bascule et convertit tout son vignoble en biodynamie: « c’est la plante qui fait le vin et non la chimie », dit-il.
Nous allons retrouver les cépages Cabernet Franc pour les rouges et le Chenin avec les vins suivants  :
  • Domaine Roches Neuves 2010
  • Terres Chaudes 2009
  • Franc de Pied 2009
  • La Marginale 2008 pour les rouges
  • L’Insolite 2009 et les bulles de Roches (chenin 90 %, chardonnay 5 %, CF 5 %) pour
  • les blancs
Une surprise « locale de saison » vous attendra pour le pot d’accueil à 18 h45.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine de la Janasse : 09.02.11

Publié le 21 avril 2011 par admin

9 février 2011
18 h 45 minau20 h 45 min

Domaine de la Janasse (Châteauneuf-du-Pape) présenté par Christophe SABON

Cette grande propriété, depuis des générations dans la famille Sabon, a beaucoup progressé depuis une décennie.
Les vins sont puissants mais ne manquent pas de finesse. Nous allons retrouver les cépages Grenache, Roussanne, Clairette, Mourvèdre, Carignan avec les vins suivants :
Blancs : Côte du Rhône 2010 et Châteuneuf-du-Pape 2002
Rouges :
- CDR 2009 et cuvée Argile 2008
- Châteauneuf-du-Pape 2008 ; vieilles vignes 2008, cuvée Chaupin 2009 et magnum 2000
Nous terminerons par « les raisins perdus –vendanges tardives » 2002 en vin de pays.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Seppi Landmann : 12.01.11

Publié le 21 avril 2011 par admin

12 janvier 2011
18 h 45 minau20 h 45 min
Le domaine Seppi Landmann
La cave de Seppi Landmann se situe à 15 km au sud de Colmar, à Soultzmatt au cœur de la Vallée Noble et au pied du Zinnkoepflé.
1982 fait date dans l’Histoire de la Vallée Noble, elle voit la naissance tangible de la Cave du Vigneron Seppi Landmann de Soultzmatt qui quitte la coopérative et produit son premier millésime personnel.
Avec seulement un hectare de vigne en héritage, une volonté de fer, un brevet de technicien supérieur, une approche et une expérience très personnelles du vignoble, il voue désormais sa vie entière au labeur journalier de ses vignes et de la promotion de ses vins.
Actuellement, le domaine s’étend sur 8,5 hectares répartis sur le Zinnkoepflé, le Bollenberg et d’autres coteaux de la Vallée noble.
Seppi Landmann réside dans une maison renaissance qui fut construite en 1575 par l’ancien prévôt de la Vallée noble Martin Kriegelstein, rédacteur de la chronique dite « Thalbuch » importante pour la connaissance historique de Soultzmatt. Ses armoiries ornent encore la façade donnant sur la rue.
« Bon vivant chez Seppi les vendanges sont sacrées. Des clients viennent tous les ans, du monde entier, pour participer à cette grande fête. Ce grand maître du Zinnkoepflé orchestre tout, avec énergie et un paternalisme qui n’appartient qu’à lui.
L’homme à la barbe et à la langue fleuries cache derrière sa gaillardise et sa gouaille un tempérament de feu, un gestionnaire d’exploitation hors pair et un vinificateur de talent. Il élabore parmi les plus purs et les plus gourmands vins d’Alsace ».
En dégustation ce jour :
Crémant d’Alsace BRUT Médaillé
2009 Sylvaner Vallée Noble Médaille d’Argent
2007 Sylvaner Cuvée Z
2007 Sylvaner Cuvée Hors la Loi
2008 Sylvaner Récolté en Vin de Glace
2008 Riesling Vallée Noble Sigillé
2009 Muscat Cuvée Erotique
2008 Gewurztraminer Cuvée Sophie Marceau
2006 Gewurztraminer Zinnkoepflé Grand Cru
1998 Gewurztraminer Zinnkoepflé Grand Cru Vendange Tardive
1999 Gewurztraminer Zinnkoepflé Grand Cru Sélection de Grains Nobles

Commentaire (0)

Tags:

Champagne Jacquesson : 08.12.10

Publié le 21 avril 2011 par admin

8 décembre 2010
18 h 45 minau20 h 45 min
Succédant à leur père, Jean-Hervé et Laurent Chiquet reviennent à des pratiques traditionnelles et méticuleuses : respect des sols, maitrise des rendements, quête de maturité optimale, vinification parcellaire sur bois et sur lies.
Ces méthodes exigeantes ont un seul objectif : la recherche de l’expression des grands terroirs de champagne. C’est la raison pour laquelle la Revue des Vins de France note cette maison familiale 3 étoiles comme Bollinger, Egly-Ouriet, Krug, Salon et Selosse.
Nous dégusterons de superbes vins dont un rarissime, jugez-en :
- Cuvée n° 734
- Cuvée n° 733
- Cuvée n° 730
- Millésime 2002
- Millésime 2000
- Millésime 1997 en magnum
- Avize 1995 – dégorgement tardif.

Succédant à leur père, Jean-Hervé et Laurent Chiquet reviennent à des pratiques traditionnelles et méticuleuses : respect des sols, maitrise des rendements, quête de maturité optimale,vinification parcellaire sur bois et sur lies.Ces méthodes exigeantes ont un seul objectif : la recherche de l’expression des grands terroirs de champagne. C’est la raison pour laquelle la Revue des Vins de France note cette maisonfamiliale 3 étoiles comme Bollinger, Egly-Ouriet, Krug, Salon et Selosse.
Nous dégusterons de superbes vins dont un rarissime, jugez-en :- Cuvée n° 734- Cuvée n° 733- Cuvée n° 730- Millésime 2002- Millésime 2000- Millésime 1997 en magnum- Avize 1995 – dégorgement tardif.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine de Souch (Yvonne Hegoburu) : 17.11.10

Publié le 21 avril 2011 par admin

17 novembre 2010
18 h 45 minau20 h 45 min

En 1987, à 60 ans, Yvonne Hégoburu a planté une vigne pour rendre hommage à son mari. Sa propriété, le Domaine de Souch, est une des plus belles des coteaux du vignoble de Jurançon. Les parcelles de vigne sont cultivées en terrasse et depuis 1994, en biodynamie. A 81 ans aujourd’hui, Yvonne gère le domaine avec une énergie et une passion sans cesse renouvelées. A l’image de sa personnalité, ses vins sont vifs et raffinés.

Avec ses 83 printemps, elle gère dans la bonne humeur les 6,50 hectares de vignes de la propriété située dans l’appellation Jurançon (à 6 km de PAU).
« La dame de Souch », en vedette dans le documentaire sur le vin « Mondovino » donne le ton :
« J’ai planté la vigne quand mon mari René est mort. Depuis, tout cet amour dont je débordais, il est dans la vigne. Je parle avec elle. J’ai un échange…».
Le petit et le gros mansengs, le courbu vont titiller vos papilles grâce aux vins blancs que nous dégusterons :
- Sec 2009
- Moelleux 2008 et 2006
- Moelleux Marie-Kattalin 2008 et 2006
- Vendange tardive 2007

Commentaire (0)

Tags:

Château le Queyroux (L’Homme Cheval) : 13.10.10

Publié le 21 avril 2011 par admin

13 octobre 2010
18 h 45 minau20 h 45 min
DOMINIQUE LÉANDRE-CHEVALIER CHATEAU LE QUEYROUX 1ère Côte de Blaye

PRÉSENTATION DU VIGNERON : Formé chez les compagnons du Tour de France, j’ai appris le goût du travail bien fait avec une remise en question incessante pour parfaire la recherche qualitative et authentique de mes vins.Issu d’une famille de vignerons et pépiniéristes, j’ai fait de mon métier une passion qui fait de moi un artisan-vigneron et non un simple viticulteur.

UN PEU D’HISTOIRE : Je possédais 12 ha de vignes, il y a 25 ans.En 1992, j’ai choisi de ne garder qu’un hectare pour le structurer selon mes concepts de travail en harmonie avec la nature et l’écosystème.Au Queyroux, pas de gourou, pas d’étiquette biologique ou biodynamique. Je travaille le sol de ma vigne au cheval de trait, un percheron. D’ailleurs l’étymologie de mon nom, Léandre-Chevalier, signifie l’Homme-Cheval et mes aïeux étaient réputés dans la région pour leurs chevaux de trait.Je suis le petit vigneron de l’appellation (1ères Côtes de Blaye) et je suis le seul à posséder des vignes plantées à 10 000 pieds/hectare de densité sur la rive droite.

Voici les vins qui seront dégustés :

–    Château LE QUEYROUX Premières Côtes de Blaye

-      Château Le Queyroux 2009

- Château Le Queyroux 2008 avec élevage

- Le Joyau 2008

- C’ que du bonheur 100 % cabernet 2008

- M l’enchanteur 100 % merlot 2008 -100 % petit verdot 2008

Commentaire (1)

Tags:

Domaine Georges Vernay : 12.05.10

Publié le 21 avril 2011 par admin

12 mai 2010
18 h 45 minau20 h 45 min

Domaine Georges Vernay, la quintessence du cépage Viognier à Condrieu.
Présenté par Christine Vernay et Paul Amsellem

Le domaine Georges VERNAY a toujours signé ses Condrieu par un style unique : finesse, élégance et harmonie. Leurs Côte Rôtie ne sont pas en reste.
Nous dégusterons les flacons suivants :
Viognier « Le Pied de Samson », Condrieu « Les Terrasses  de L’Empire », Condrieu « Les Chaillées de L’Enfer, Condrieu « Coteau de Vernon » ; Côte Rôtie et Côte Rôtie « Maison Rouge ».
Domaine Georges
VernayPionnier du renouveau de l’appellation Condrieu, le domaine Georges Vernay a toujours signé ses vins par un style unique
:finesse, élégance, harmonie.Trois générations ont marqué la philosophie du domaine et ont perpétué des rites séculaires dans le plus
pur respect de la vigne et des hommes.Le Domaine Georges Vernay se situe au coeur des coteaux pentus du nord de la Vallée du Rhône. La
propriété est devenue un emblème majeur de l’histoire de la viticulture de la vallée du Rhône depuis le sauvetage de l’appellation Condrieu par Georges Vernay jusqu’à la reconnaissance internationale des côte-rotie vinifiées par Christine Vernay.
Christine Vernay et Paul AmsellemChristine Vernay, avec l’aide de son mari Paul Amsellem, poursuit l’œuvre de son père, Georges Vernay, célèbre et talentueux vigneron de l’appellation Condrieu.

Chaque cuvée reflète avec précision la richesse et la complexité de ces magnifiques terroirs avec une finesse et un équilibre parfaitement maîtrisés. Le domaine dispose également de quelques pieds de vignes en Côte-Rôtie et Saint-Joseph, et réalise des vins rouges
racés au très bon potentiel de vieillissement.Commentaire s de la presse :
Les meilleurs vins de France 2010, domaine classé ** :« Christine Vernay maîtrise parfaitement son sujet. Les vins proposés par son beau
domaine de Condrieu n’ont jamais été aussi harmonieux et élégants qu’aujourd’hui, même s’il ne faut certainement pas minimiser le travail
réalisé par son père, Georges, pour le domaine et l’appellation. Les condrieux se hissent au plus haut niveau, avec une définition
aromatique stupéfiante et surtout une droiture de bouche unique. Les côte-rôtie, qui ont admirablement progressé ces dernières années, ne
sont pas en reste. »Bettane & Desseauve, Grand guide des vins de France 2010 :« C’est grâce au dynamisme de Georges Vernay, à partir des années 1960, et aujourd’hui de sa fille Christine, que ce domaine est devenu l’ambassadeur des grands vins de Condrieu dans le monde entier, donnant à cette appellation un lustre qu’elle n’avait sans doute jamais eu auparavant. »Robert Parker’s Wine Advocate :« Georges Vernay’s
attractive daughter Christine has been running this estate for a number of years, and has not only built on the highly successful white wines
of her father, but has also dramatically increased the quality of the reds.»INVITÉS SURPRISES CHRISTINE ET STÉPHANE DERENONCOURT

Leurs amis, Christine et Stéphane Derenoncourt (un Dunkerquois) présenteront 2 millésimes du Domaine de l’A en Côtes de Castillon (www.vigneronsconsultants.com).

Commentaire (0)

Tags:

Château D’Aiguilhe, Canon La Gaffelière : 14.04.10

Publié le 21 avril 2011 par admin

14 avril 2010
18 h 45 minau20 h 45 min
« Welcome back to the future”, c’est la philosophie de notre invité issu de la noblesse du
Saint- Empire romain germanique.
Il ajoute  que « l’équilibre naturel de la vigne est un capital à
préserver. Cela conditionne l’élaboration d’un vin pur et unique. Je travaille un produit de luxe
avec le soin d’un artisan : je m’attache à ce que le vin soit élevé avec amour et attention.
Le vin vient de la vie. Chaque vin reflète la vibration qu’on lui donne ».
Nous passerons en revue les millésimes 2007 et 2000 dans les appellations :
- Côtes de Castillon : Château D’Aiguilhe
- St-Emilion Grands Crus : Clos de L’Oratoire, Château Canon La Gaffelière et La Mondotte
(production moyenne de 10 000 bouteilles par an pour ce dernier).
- Sauternes : Château Guiraud 2002.

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Archives