Archive | Domaines Vinicoles

Tags:

Maison Cuvelier Fauvarque : 16.05.2018

Publié le 15 mai 2018 par admin

En ce joli mois de mai il aura été difficile de trouver une date entre les jours fériés et les disponibilités des salles de la Mairie d’Hellemmes. Mais il faut toujours croire en notre bonne étoile. De plus il nous fallait trouver un conférencier qui ne serait pas victime de la grève SNCF. Et bien c’est chose faite grâce à notre Ami trésorier Antoine Rouzé qui nous a trouvé la Maison Cuvelier Fauvarque qui existe depuis 1787 et qui possède des vignes en France dans le Bordelais et à l’étranger en Argentine. Depuis 1804, la famille Cuvelier se transmet la passion des grands vins de génération en génération. Ce fut d’abord l’achat de Château Le Crock en 1903, puis Château Camensac en 1912 et enfin, le prestigieux château Léoville Poyferré en 1920. Puis elle s’est intéressée aux vins d’argentine notamment les vins de la Mendoza. Depuis 1998, la famille a su apporter les connaissances et la passion des grands vins en terres argentine. La récolte 2003 a permis la première édition du “Cuvelier Los Andes – Coleccion”. La récolte 2004 a vu naître la première édition du “Cuvelier Los Andes – Grand Vin”. Avec sa récolte 2005, Cuvelier Los Andes S.A., en plus de sa contribution significative au “Clos de Los Siete” peut présenter trois vins, élaborés avec I’aide et le conseil de Michel Rolland : Colección – Grand Vin – Grand Malbec. La qualité de ces vins, issus de jeunes vignes, est bien au-delà des espérances initiales.

Nous dégusterons :

Saint Estèphe
Château La Croix  2015 (2 ème vin du Château Le Crock)
Château Le Crock 2013
Château Le Crock 2014

Saint Julien
Château Moulin Riche 2013
Château Moulin Riche 2014
Pavillon Léoville Poyferré 2015

Argentine
Cuvelier Los Andes Coleccion 2012
Cuvelier Los Andes Grand Vin 2013

Commentaire (0)

Tags:

Domaine de la Rencontre : 12.04.2017

Publié le 12 avril 2017 par admin

Ce mois-ci nous resterons dans le sud mais nous allons dans le pays de l’Hérault pour faire une dégustation du Domaine de la Rencontre situé 50, chemin de la Condamine 34110 VIC LA GARDIOLE.
Le Domaine est niché sur le versant sud de La Gardiole, au bord de la Méditerranée entre Montpellier et Sète.
Le vignoble est  situé sur la “route Courbet”, mise en place par la musée Fabre de Montpellier et la région. À l’entrée du domaine, une stèle retrace le périple du maître dans la région et offre à la vue des promeneurs une reproduction de son chef d’œuvre “La Rencontre”.
Pierre Viudes en est le propriétaire et tous les vins sont mis en bouteilles à la propriété par Pierre et Julie.
Ils ont tous deux un passé professionnel bien rempli et surtout un grand nombre de voyages pour leur propre plaisir. C’est au cours d’un voyage en Amérique Centrale que Pierre rencontre Julie.
Le Domaine de la Rencontre compte 12 hectares d’un terroir très qualitatif, des sols d’origine jurassique avec de nombreux éclats calcaires. Le vignoble est entouré de garrigue. Les vendanges sont 100% manuelles avec des rendements faibles (25hl/ha).
Il utilise plus de 185 kg de raisin pour produire 100 litres de vin. C’est quasiment du jus de goute! En moyenne sur l’appellation le pressurage est de 135 kg/hl.
Nous dégusterons : En pot d’accueil avec Esprits Libres, l’effervescent du Domaine né en 2014 offert par le Domaine.
Puis Rencontre 2015 – muscat sec, Philosophe 2014 – muscat entre deux, Poète 2015 – vendanges passerillées, L’Hédoniste 2015 – muscat de Mireval vieille vigne, Eclats 2014 – muscat de Mireval jeune vigne.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Château Bas AOP Coteaux d’Aix en Provence : 08.03.2017

Publié le 07 mars 2017 par admin

Ce mois-ci nous resterons dans le sud pour faire une dégustation du Domaine Château Bas situé Chemin du Château Bas – Cazan – D22 à VERNEGUES 13116.

Château Bas est situé au cœur du vignoble du pays d’Aix et dispose d’une palette de terroirs propice à la culture de la vigne.

La propriété a été acquise par Mr et Mme Georges de Blanquet en 1980. Le vigneron, Philippe Pouchin, élabore les vins depuis 1996 et Mme Irène de Blanquet en assure la gérance.

Le vignoble est conduit en Agriculture Biologique et la production est classée Appellation d’Origine Protégée Coteaux d’Aix en Provence.

Au cœur du vignoble du pays d’Aix-en-Provence, les forêts et les vallons de Château Bas s’entrelacent en autant de climats et de terroirs propices à la culture de la vigne.

Aujourd’hui, 75 hectares de vignes sont cultivés dans le respect de la biodiversité et le millésime 2010 témoigne du passage à la certification en culture biologique accordée à l’ensemble du domaine. Grenache, syrah, caberne tsauvignon, cinsault, mourvèdre et même counoise (l’un des 13 cépages de l’appellation Châteauneuf-du-Pape) évoluent sur les terres de cette « Provence toscane ». Implantées sur des coteaux argilo-calcaires et sablo-limoneux, arrosés de soleil, au creux des vallées ombreuses et fraîches, le vigneron peut accorder savoir-faire et intuition pour recréer la riche palette des saveurs et arômes des Grands Vins de Provence.

Nous dégusterons :

Blanc
- Heol 2016
- Pierres du Sud 2015
- Temple 2015

Rouge
- Heol 2013
- Pierres du Sud 2013
- Temple 2013

Commentaire (0)

Le « Bonzoms » de Tautavel : ce mercredi 8 février 2017 aux Vignes de Léo

Publié le 08 février 2017 par admin

Non, notre club d’œnologie ne s’est pas brutalement métamorphosé en club d’archéologie ni d’anthropologie. Tautavel est aussi un prestigieux terroir vinicole planté de Grenache, de Carignan, de Syrah, de Muscat, de Macabeu …

Il s’avère que ce soir nous découvrons le domaine Bonzoms, (j’espère que vous voudrez bien pardonner le mauvais jeu de mots du titre) situé dans les Pyrénées orientales. Ce terroir produit le vin rouge le mieux coté des vignobles du Languedoc Roussillon.

Marie Paule Bonzoms, oratrice très compétente, nous a présenté son domaine, travaillé en agriculture biologique ; les vendanges s’y font manuellement et il sera prochainement classé HVE : Haute Valeur Environnementale.

Nous avons goûté 8 vins : 4 vins rouges et 4 vins doux naturels donc mutés c’est-à-dire que l’on ajoute de l’alcool pour arrêter la fermentation ; le vin devient inaltérable ce pourquoi le procédé était utilisé dès le XIIIè siècle pour permettre le transport des vins.

Le premier vin s’appelait « Caractère » et il n’en manquait pas. Sur le fruit, légers arômes fruités, d’une couleur tirant sur le violet (à cause de la syrah), il est composé de 3 cépages, Grenache, Carignan et Syrah à raison d’un tiers chacun. Vin de longue garde élevé sur un terroir aride aux petits rendements. Elevage en cuves inox.

Le deuxième vin, « Excellence » portait très bien son nom. Provenant de vignes plus anciennes, les raisins sont cueillis à maturité puis élevés et vinifiés de manière très classique. Notes de fruits surmuris, griottes, de réglisse et de violette. Elevage boisé.

Le troisième vin « Héritage » est fait à partir de vignes de Carignan de plus de 80 ans. Notes très épicées, fruits à noyau. Vin très fin, très élégant. Le Carignan vieux élevé sur des terroirs arides est exceptionnel.

Le quatrième vin « Origine » est fait à partir de grains entiers, égrappage manuel, macération carbonique (on sature en gaz carbonique pour éviter le développement bactérien) puis macération traditionnelle. Beaucoup de fraîcheur.

Après une interruption permettant la tenue de l’assemblée générale de notre club, nous avons commencé la dégustation des vins mutés.

Tout d’abord, le « Tuilé », 15,5°, 80 g de sucre résiduel, fait de grenache noir vieilles vignes, vin doux naturel (VDN) traditionnel mais assez atypique car peu oxydé. Notes de fruits frais. Parfait pour l’apéritif ou le dessert mais aussi sur un magret au miel ou un fromage tel la tome catalane ou un vieux comté fermier.

Puis « Les Eclats », 15,5°, muté sur grains (on ajoute l’alcool sur les grains). Notes de cerises noires, de myrtille. Parfait sur le chocolat ou les fromages forts

Ensuite, vint « L’ambré », 15,5°, 100% Macabeu, vin blanc doré peu sucré, parfait sur foie gras ou roquefort. Même vinification qu’un Muscat : pressurage direct sans macération.

Enfin, « Le Muscat », 15,5°, composé de Muscat petits grains qui donne la vivacité  et de Muscat gros grains qui donne la fraîcheur. Notes d’abricot et de miel.

Ce soir, une dame de « Caractère » nous a présenté des vins « d’Excellence » et nous a offert avec largesse son « Héritage » « ambré » !

Domi.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Bonzoms : 08.02.2017

Publié le 01 février 2017 par admin

Ce mois-ci je vous emmène dans le sud pour faire une dégustation du Domaine Bonzoms situé au 2, place de la République à TAUTAVEL 66720.

Ce domaine est géré par Marie-Paule BONZOMS. Il est présent depuis 1827 sur le terroir prestigieux de Tautavel. Les vins sont élaborés dans le respect des traditions avec le savoir-faire de plusieurs générations. Depuis 2009, le domaine est engagé en agriculture biologique. (Certification ECOCERT).

Le domaine se situe sur le terroir le plus au sud de la France, il bénéficie de la plus grande période d’ensoleillement dans l’année. L’exploitation se trouve à Tautavel, petit village d’arrière-pays où a été découvert le crâne de l’homme préhistorique le plus ancien d’Europe.

Il bénéficie d’un terroir particulièrement riche, composé essentiellement de terres argilo-calcaires, la majorité des vignes se trouvent sur les coteaux. Le domaine est de taille moyenne (35 ha) et il est travaillé de manière à préserver l’authenticité des vins, avec un mode de culture traditionnel et des méthodes respectueuses de l’environnement.

La production est entièrement cueillie à la main. Les parcelles sont labourées, au lieu d’être désherbée et il est pratiqué des méthodes de vinification traditionnelles.

Il est cultivé essentiellement 4 cépages : le carignan, cépage traditionnel catalan, la syrah, le grenache, et le fameux muscat, qui permet d’élaborer le muscat de Rivesaltes et le muscat sec. Il a été également planté plus récemment du chardonnay, qui permet d’élaborer le blanc sec. Il est cultivé aussi du cabernet pour des cuvées spéciales et du macabeu pour élaborer des vins doux naturels ambrés.

Nous dégusterons :
AOP Côtes du Roussillon Villages :
- Tautavel Caractère,
- Excellence,
- Héritage
- Origine

AOP Vin Doux Naturel :
- Tuilé,
- Eclat,
- Muscat de Rivesaltes
- Ambré

Commentaire (0)

Tags:

Le Jura à l’honneur ce mercredi 11 janvier 2017 aux Vignes de Léo

Publié le 12 janvier 2017 par admin

Le Jura à l’honneur ce mercredi 11 septembre 2017 aux Vignes de Léo

Les 34 membres de notre association présents ce soir ont beaucoup apprécié les 8 vins qu’ils ont goûtés. J’allais dire les 8 vins blancs mais, en fait, le premier de ces vins nous a surpris par sa couleur : ni rouge ni blanc, plutôt couleur pelure d’oignon,  ce Poulsard, cépage du Jura dont ce vin a pris le nom, était peu tanique, léger et agréable. Pour  obtenir cette couleur, on décuve avant la fermentation nous a expliqué Michel Thibaut, viticulteur dans le Jura depuis 1989 mais qui a décidé en 2014 de développer son propre domaine à Poligny, petite cité comtoise, entourée d’un vignoble en appellation Côte du Jura.

Le deuxième vin avait une couleur claire à cause du manque d’ensoleillement. Ce Trousseau 2014 (autre cépage du Jura) titre 13° d’alcool et peut accompagner viandes rouges et fromages. De macération traditionnelle, ce vin est foisonnant quand il est jeune.

Cépage beaucoup plus connu, le Chardonnay, bourguignon d’origine mais cultivé dans le Jura depuis le Xème siècle entre à cent pour cent dans la composition du 3ème vin que nous avons goûté. Il avait un léger arôme d’anis, de fenouil et un bel équilibre.

Le 4ème vin, Tradition, ne portait pas le nom d’un cépage. Logique puisqu’il était fait d’un assemblage de Savagnin, cépage typiquement jurassien, et de chardonnay. Le savagnin est le cépage du vin jaune car il supporte très bien le vieillissement.

On l’a retrouvé dans le 5ème vin, cent pour cent Savagnin. Ce cépage donne des vins blancs puissants aux arômes complexes, très typiques de cette région. On n’aime ou on n’aime pas ce goût très particulier. Manifestement, autour de moi il a été majoritairement apprécié.

Ensuite venait le Vin Jaune, blanc sec très réputé et bien connu. De cépage savagnin bien sûr, sa vinification est assez complexe : au cours de la 2ème fermentation on le met à vieillir ; un voile de levure s’élève à la surface ; il peut protéger le vin pendant 6 ans dans des fûts de chêne qui ont précédemment contenu du bourgogne. C’est cette levure qui nourrit le vin et lui donne ce fameux « goût jaune » : arômes complexes de  noix, noisette, amande, épices. Il est parfait avec volailles à la crème, vol au vent aux ris de veau… Ce vin peut se garder plusieurs centaines d’années, à condition que l’on n’oublie pas de changer les bouchons. Un vin de 1774 a été vendu 52 000 euros.

Changement radical avec le vin suivant, le vin de paille tout aussi connu que le précédent mais moelleux, un peu plus de 100g de sucre résiduel. Délicieux, savoureux en apéritif ou sur le foie gras et les desserts, ce vin suit, pour voir le jour, un cahier des charges très précis. Les plus beaux raisins de Chardonnay, Savagnin, Poulsard et Trousseau sont disposés sur des claies pendant environ trois mois. Déshydratées, ces baies naturellement gorgées de sucre sont pressées. Le moût obtenu fermente jusqu’à atteindre 14 à 17 degrés. Il doit encore patienter 3 ans en fût et dévoile alors des saveurs riches de fruits confits, miel, marmelade et caramel.

Pour terminer Michel Thibaut nous avait réservé une surprise : il nous a offert un Macvin, absolument succulent, non prévu au départ dans la dégustation. Lors de l’élevage de ce vin on arrête la fermentation alcoolique du jus de raisin tout juste pressé, en ajoutant au moût un tiers de marc du Jura. Il se repose ensuite 12 mois en fût de chêne et acquiert alors tout son panache. Il titre entre 16 et 22 degrés et peut accompagner melon, glace melon ou nougat… il est utilisé aussi comme « trou jurassien ».

En résumé, ce fut, comme toujours aux Vignes de Léo, une soirée à la fois riche en découvertes et en plaisirs. Le viticulteur a su avec pédagogie nous expliquer la fabrication de ces vins mythiques mais surtout nous avons eu l’occasion de goûter des vins d’exception.

DOMI

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Michel Thibaut : 11.01.2017

Publié le 11 janvier 2017 par admin

Ce mois-ci je vous emmène dans la région du Jura pour faire une dégustation du Domaine Michel Thibaut situé au 2, rue des Petites Marnes à POLIGNY 39800.

Ce domaine est géré par Catherine et Michel, vignerons qui agissent avec la passion et le savoir-faire traditionnel pour nous proposer des vins de qualité dans le respect du terroir jurassien.

Michel THIBAUT est viticulteur dans le Jura depuis 1989. Il a développé en 2014 avec son épouse son propre domaine viticole. Mais avant Michel, a sillonné plus d’une région viticole où il a acquis son savoir.

Il est situé au sud d’Arbois sur la route des vins du Jura à Poligny. Poligny est une Petite Cité Comtoise de Caractère.

Elle est entourée d’un vignoble en appellation d’origine protégée Côtes du Jura.

Les vins du domaine sont produits dans la même philosophie depuis plus de 25 ans.

Les vignes sont conduites autant que possible dans le respect de l’environnement, enherbement, travail du sol et utilisation raisonnés des intrants et du tracteur pour obtenir des raisins de qualités.

Michel élabore sa gamme de vin du jura en adoptant les méthodes de vinification traditionnelles alliées aux technologies les plus actuelles.

Nous dégusterons :
En pot d’accueil : Le champagne offert par le domaine Lacour Couvreur

En rouge :
- Poulsard
- Trousseau

En blanc
- Chardonnay
- Tradition
- Savagnin avec du Comté jeune
- Vin Jaune avec du Comté vieux
- Vin de Paille

Alors je vous attends mercredi 11 janvier 2017 pour partager ce moment de dégustation.

Commentaire (0)

Tags:

Domaine Les Pierres Ecrites : 14.12.2016

Publié le 15 décembre 2016 par admin

Ce mois-ci je vous emmène faire une dégustation d’un ou plusieurs verres de Touraine et de Montlouis sur Loire du Domaine Les Pierres Ecrites, sis 19 rue d’Amboise à Saint Martin Le Beau 37270.

Ce domaine est géré par Coralie et Anthony RASSIN, vignerons artisans et passionnés qui ont eu l’audace de faire perdurer le Domaine Flamand Deletang avec Les Pierres Ecrites. Comme l’on peut trouver au dos du tarif « Les vignerons passent, seul les terroirs demeurent. »

Montlouis sur Loire est situé entre Amboise et Tours. Cette appellation fait face à celle de Vouvray, sur la rive gauche de la Loire. Elle s’étend entre ce fleuve et le Cher, limitée à l’est par la forêt d’Amboise.

Le vignoble est implanté sur des sols caillouteux qui captent le moindre rayon de soleil. Seul cépage cultivé, le chenin, aussi appelé pineau de la Loire, fournit des vins tranquilles secs, demi-secs ou moelleux, la part de ces styles variant selon les conditions météorologiques de l’année. L’appellation produit aussi des mousseux élaborés selon la méthode traditionnelle ainsi que quelques pétillants.

Nous dégusterons :
- En pot d’accueil : Les Pierres en bulles en brut rosé (AOP Touraine)

AOP Montlouis sur Loire :
- Les Pierres en bulles en brut
- Les Petits Boulay sec Empreintes sec
- Le Chemin du Jeune Berger demi-sec
- Or des Petits Boulay moelleux agrémenté d’une surprise.

Alors je vous attends mercredi 14 décembre 2016 pour partager ce moment de dégustation.

Commentaire (0)

Tags:

Champagne LACOUR COUVREUR : 09.11.2016

Publié le 10 novembre 2016 par admin

Après une dégustation, où pour faire de l’alcool il était fait usage de céréales, je vous propose pour ce mois de novembre de revenir à une dégustation qui a besoin de raisin pour produire des flacons de 75 cl qui contiennent une multitude de bulles.

Ce raisin est cultivé dans la région de Champagne. Nous découvrirons le Champagne LACOUR COUVREUR avec Pascal LACOUR qui est le gérant de cette entreprise, constituée en Société Civile d’Exploitation Viticole dont le siège est situé, 21, rue de Prouvais 02190 Proviseux et Plesnoy.

Cette région renferme de nombreux producteurs de ce précieux breuvage et je pense que l’on peut en déguster tous les ans.

Bien que la dernière fois au Club c’était en novembre 2014 avec les Champagnes de Franck Pascal.

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous dire comment l’on produit le Champagne alors je vous attends mercredi prochain pour partager ce moment de dégustation

Commentaire (0)

Tags:

Nuits Saint Georges : 09.03.2016

Publié le 06 mars 2016 par admin

9 mars 2016
19 h 00 minau21 h 00 min
19 h 00 minau21 h 00 min

Le 9 mars il était annoncé cidre, vinaigre de cidre, eau de vie de cidre, fromage pont l’évêque. Cyril Zangs m’a fait savoir que la récolte de pommes n’était pas formidable et qu’il ne viendrait pas en visite dans la région.

J’ai donc demandé à Didier Blanc « Entre Deux Verres » de nous concocter un programme un peu pédagogique et il
nous présentera le terroir de la région de Nuits Saint Georges.

Souvenez-vous il nous a déjà fait une conférence le 8 octobre 2014 sur « les cépages en expression libre ».

Quatorze mois après il va nous faire parcourir cette magnifique région viticole qui est Nuits Saint Georges en nous faisant déguster des vins des Domaines suivant :

  • Daniel Rion à Nuits Saint Georges
  • Bertrand Machard de Gramont à Nuits Saint Georges
  • Vincent Gille à Comblanchien
  • Marchand-Tawse à Nuits Saint Georges
  • Georges Chicotot à Nuits Saint Georges
Didier Blanc a intitulé cette dégustation « Ballade Nuitonne aux Vignes de Léo ».
Ce titre vous le verrez sur le plan qu’il m’a fait parvenir de cette région et que je vous mets en pièce jointe.

Nous découvrirons ensemble les flacons qu’il aura pu obtenir de ces domaines.

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Archives