Archive | Etranger

Tags: ,

Les vins de Porto : 14.10.2015

Publié le 13 octobre 2015 par admin

14 octobre 2015
19 h 00 minau22 h 00 min
Je vous invite à un voyage et nous décollerons pour le Portugal.

Un petit tour dans les archives informatiques du Club m’a permis d’y trouver que nous avons déjà eu deux dégustations de vin de Porto. La première a eu lieu le 10 septembre 1991 et la deuxième le 11 mars 1998. Celle-ci a été suivie d’une dégustation sur place à Porto, le mois suivant de la même année, pour les plus chanceux.

Se trouve à Boulogne sur Mer la société Vinotec O Port, la maison du Porto, sise 148 Quai Gambetta qui viendra nous présenter deux Porto blanc et quatre Porto rouge. (www.vinotecoport.com – tél : 03 21 32 66 48).

Ce magasin spécialisé, renferme des trésors de Porto car d’après la presse il y a environ 350 sortes de Porto de 1900 à 2011 : Ruby, Tawny, White, Late Bottled Vintage, Vintages, Colheitas millésimés, porto d’âge de 10, 20, 30 et 40 ans.

Les Portos sont importés directement des chais de producteurs les plus célèbres ainsi que des récoltants moins connus qui n’ont pas pignon sur rue à Porto et pour lesquels existence rime avec Qualité. Cette dégustation sera assurée par Isabelle Talleux et José Pinto qui est membre de la confrérie des vins de Porto. Ils nous réservent une une surprise lors de la dégustation !

Nous pourrons déguster :

  • DALVA DRY WHITE
  • QUINTA SEARA D’ORDENS FINE WHITE
  • QUINTA DAS CARVALHAS RESERVA RUBY
  • QUINTA CARVALHAS RESERVA TAWNY
  • QUINTA SEARA D’ORDENS LATE BOTTLED VINTAGE 2009
  • DALVA COLHEITA 2000

Commentaire (0)

Tags:

Tout un programme ce mercredi 11 février 2015 aux Vignes de Léo

Publié le 26 février 2015 par admin

« Les vins mythiques et légendaires »


C’est Rémi Post Dumont de la société Dionis qui a présenté ces 8 vins fabuleux aux 31 adhérents présents. Il s’agissait de vins étrangers mais comme l’a dit notre président « Seuls les mauvais vins nous sont étrangers ».

La société Dionis, installée dans la région lyonnaise, travaille avec les plus grandes tables et quelques clients privés et sa réputation n’est plus à faire, particulièrement à propos des grands vins moelleux. Grâce à elle, ce soir, nous avons voyagé de l’Autriche à l’Italie en passant par l’Allemagne et la Hongrie autour d’un  blanc sec, d’un rouge sec, d’un rouge doux et de cinq blancs moelleux tout à fait exceptionnels.

Le premier vin, Grüner Veltiner Federspiel, blanc sec de 2013, nous venait d’Autriche et plus précisément des vignobles de la Wachau, sur les bords du Danube : cépage 100 % Grüner Veltliner. Quant au terme Federspiel, il s’agit d’une catégorisation en fonction de la richesse du mou. Ce vin, très minéral, à l’acidité naturelle, est un vin « de gastronomie » pouvant accompagner les fruits de mer, le poisson ou les viandes blanches.

Le second vin, seul rouge sec de la soirée, était un Taurasi, appellation très intéressante du sud de l’Italie, moins connu que le Barolo ou le Barbaresco mais tout aussi bon : 100% Aglienico, cépage très ancien déjà connu de la Grèce antique. Vieilli 2 mois en vieilles barriques de chêne, ce vin aux arômes de fruits rouges fort agréables est vendangé mi septembre quand les raisins sont bien mûrs d’où une sensation de grande maturité et s’accorde bien avec viandes et gibier.

A partir du 3è vin, nous entamions la série des blancs moelleux en commençant par l’Allemagne : Trabener Rickelsberg Würzgarten « Feinherb » de 2012. Ce dernier terme signifie fin, délicat, ce qui est très vrai pour ce vin, 100% riesling, aux arômes d’agrumes frais qui persisteront dans le temps mais avec un côté plus confit car il s’agit d’un vin de très, très grande garde. Il peut accompagner les desserts, le chocolat noir ou se boire seul comme nous l’avons fait avec le plus grand plaisir.

Ensuite, direction l’Italie avec un Moscato (donc muscat) di Noto naturellement doux, en vendange tardive, très bon et génial au nez. Ce vin est originaire de l’extrême sud-est de la Sicile, à proximité de Syracuse. Il fut suivi d’un Malvasia Passito di Lipari, très long en bouche, de cépage Malvoisie comme son nom l’indique, à forte persistance aromatique car les raisins sont séchés avant d’être vinifiés.

Changement de cap pour cet excellent vin de glace allemand « Ruster Eiswein » de cépage Blaufränkisch. Ce cépage, autrefois réservé aux rouges secs, convient parfaitement aux vins de glace, vendangés en décembre, après le gel, car la peau épaisse de ce raisin lui permet de tenir jusque là sans pourrir ni s’abîmer. Les raisins sont mis au pressoir en extérieur, l’eau restante est piégée par la glace et il ne reste que la partie la plus concentrée en arômes.

Pour suivre, un rouge naturellement doux, « San Marzano » de la botte de l’Italie, d’un cépage Aléatico très puissant. Il s’agit d’un vin non muté contrairement au Banyuls ou au Maury et d’une grande douceur en bouche.

Enfin, pour finir en beauté, un petit tour en Hongrie avec un Tokaji Impérial Aszu 6 puttonyos Château Sarospatak, l’un des plus grands moelleux au monde. Ce vin, jeune, 2011, a une garde sans fin. Il est vendangé grain à grain, fin octobre, à partir de raisins 100% fürmich, séchés par le vent, mis dans des hottes de 25kgs, les puttonyos. On met alors de 3 à 6 puttonyos à macérer dans le mou pour une fermentation de 150 litres. Vieilli 2 ans  en vieilles barriques, il s’agit d’un vin hors normes que Louis XIV appelait « le vin des rois, le roi des vins »


Soirée royale, effectivement, ce mercredi aux Vignes de Léo, par la qualité et la rareté des vins goûtés ainsi que par l’ambiance amicale qui règne toujours à nos soirées.

Domi

Commentaire (0)

Tags:

Initiation aux vins étrangers : 11.01.12

Publié le 02 janvier 2012 par admin

11 janvier 2012
19 h 00 minau21 h 00 min

Les vins étrangers, une dégustation présentée par Stephane Derenoncourt

Arrivé à Bordeaux au début des années 1980, Stéphane se lance en novice mais avec passion dans la viticulture. Il gravit en autodidacte les échelons et se frotte avec succès à la variété des terroirs. Son sens de la dégustation et sa relation privilégiée avec l’écosystème viticole l’ont placé aujourd’hui parmi les vinificateurs les plus pointus du Bordelais. Il conseille des propriétés prestigieuses à Saint-Emilion, Margaux ou Pessac-Léognan sans délaisser des terroirs moins évidents à Castillon, Fronsac ou Francs. Depuis 1999, il est également propriétaire de son vignoble, le Domaine de l’A à Castillon. Stéphane applique une philosophie de travail au service de la nature, et propose des vins réconciliant tradition et modernité, bouleversant souvent les idées reçues.

Autour du vieux monde, mission à l’étranger
Alonso Del Yerro, Ribera del Duero, Espagne depuis 2003. Argentiera, Bolgheri, Italie depuis 2003. Tenuta la Novella, Chianti, Italie depuis 2004. Fattoria la Massa, Toscane, Italie depuis 2009. Esterhazy, Autriche-Hongrie , depuis 2009. Kavaklidere, Turquie , depuis 2008. Bargylus, Syrie , depuis 2006. Marsyas, Vallée de la Bekaa, Liban, depuis 2007.

Listes des vins qui seront dégustés ce mercredi 11 janvier 2012

Italie :

  • Tenuta Argentiera 08
  • Tenuta la Novella Chianti Classico Riserva 06
  • La Massa 09
  • Giorgio Primo 09

Espagne :

  • Maria 09
  • Alonso Del Yerro 08

Turquie :

  • Pendore Okuzgozu 08
  • Pendore Bogazkere 08

Liban :

  • Château Marsyas 08

Syrie :

  • Bargylus 07

Autriche :

  • Esterhazy – Blaufränkisch 09

Commentaires (5)

Tags:

Chili et Argentine : 12.01.2005

Publié le 21 mars 2011 par admin

12 janvier 2005
0 h 45 minau20 h 45 min

12 JANVIER 2005: CHILI ET ARGENTINE

Une première au top niveau !

Pour la première fois de son histoire, le Vignes de Léo ont reçu un importateur de vins du monde entier !

C’est en présence d’une centaine de personnes que Monsieur Michel HUS, le charismatique directeur de BAARSMA France, accompagné du jeune et talentueux Dominique LAPORTE, meilleur sommelier de France en 2004, nous ont présentés un passionnant topo sur la viticulture en Argentine et surtout au Chili, le surdoué des pays dont la qualité de la production s’impose au reste du monde.

Après avoir appris l’absence de parasites (mildiou, phylloxera), ce qui permet d’exploiter des vignes de pied franc( pas de greffe ni de porte greffe) plantées sur les sols volcaniques des premiers contreforts de la cordillère de Andes soumis à un climat régulier chaque année, nous comprenons mieux l’intérêt ce ces vignobles privilégiés par une quasi absence de pollution.

Ce qui impressionne aussi le dégustateur, c’est le caractère propre de ces vins qui ne cherchent pas à imiter les grands vins français.
Provenant souvent de monocépages, ils sont d’une grande richesse aromatique issue directement du fruit, ne laissant deviner le terroir que dans la longueur, il est vrai que tous les millésimes étaient très récents et qu’il faudrait pouvoir les reprendre dans 10 ans !

Michel HUS avait retenu trois gammes de produits: gammes moyenne et haute de prix et deux vins d’exception, laissant de coté les vins d’entrée de gamme.
En gamme moyenne, deux Chardonnays d’un rapport qualité prix étonnant et un Malbec et un Cabernet sauvignon déjà très agréables et goûteux.
En gamme haute, Malbec et Carmenère de San Pedro et Sidéral de Dassault sont des vins de classe à moins de 16€ la bouteille!
Altaïr et Cabo de Hornos rivalisent (à l’aveugle !)avec le Gotha des grands crus classés du Bordelais…Faites l’essai comme moi !
Cerise sur le gâteau pour terminer, nous dégustons un incroyable vendanges tardives Riesling-Gewurztraminer…à 4,20€ !

Ces vignerons du Nouveau Monde savent tout faire avec talent et modestie (pour les prix), merci à Michel HUS et Dominique LAPORTE pour leurs passionnantes et passionnées explications !

Michel LEMAITRE

Commentaire (0)

Tags:

Le cap vert, une dégustation exotique

Publié le 21 mars 2011 par admin

UNE DEGUSTATION EXOTIQUE !

 

DES VINS VENUS D’AILLEURS :

LE CAP VERT.

Ne reculant devant rien, deux adhérents, Guy Grard et Robert Cabal n’ont pas hésité à payer de leurs personnes pour apporter une information aux adhérents des Vignes de Léo, sur des vins venus d’ailleurs qu’il est difficile de goûter dans nos régions : les vins du Cap Vert.

Pour mémoire, les îles sont situées dans l’océan atlantique, au large du Sénégal, proches de l’équateur et elles sont d’origine volcanique.

Les vignobles sont exclusivement situés sur l’île de Fogo (l’archipel en compte 12), cette île ronde est marquée par la présence d’un volcan qui est encore en activité (dernière éruption en 1995) et qui apporte aux sols une fertilité souvent renouvelée. D’autre part de nombreuses sources apportent une humidité qui compense la chaleur et surtout le dessèchement lié à la présence des alizés qui soufflent constamment.

La vigne est cultivée sur la partie basse de l’île, à une altitude moyenne de 200 mètres, dans le nord-est, à flanc de volcan dans la partie la plus verdoyante qui comprend des plantations de bananiers, de café, de papayers et d’orangers.

Ce vin local, appelé Manecom, est principalement caractérisé par l’absence complète d’additifs chimiques. Il est principalement produit par la coopérative du Cha Das Caldeiras qui, avec l’aide technique d’une coopérative viticole italienne, a mis en place une production de vins blanc, rosé et rouge, très fruités et gouleyants. Quelques producteurs ont décidé de prendre leur indépendance par rapport à la coopérative et réalisent leur propre production, le plus connu étant Ramiro Montrond qui a produit le vin que nous avons dégusté.

La production de Raimondo se fait essentiellement sur le vin rouge et le blanc avec des techniques comparables aux productions bordelaises avec un passage en barriques, mais sans précisions si elles sont neuves ou déjà utilisées.

Ce vin est réalisé à partir de cépages traditionnels locaux qui s’apparentent aux cépages méditerranéens utilisés chez nous : tanat, mansing, arrufiac, marsanne et syrrah.

D’une belle couleur grenat, ce vin particulièrement fruité est marqué par une certaine minéralité, certainement due à la culture sur des pierres volcaniques, qui lui donne une relative fraicheur, étonnante par rapport à la situation géographique des l’île. Au gout, il apparaît quelques notes poivrées, peut-être liées à la présence de Syrrah, mais surtout une profondeur intéressante qui donne une persistance gustative importante marquée par des notes grillées, quelque peu miellées, sur des tanins qui restent présents et fermes mais sans écraser l’ensemble.

Ce vin, qui est particulièrement recommandé à boire sur des viandes rouges, a malheureusement été dégusté en accompagnement de langoustes péchées localement, ce qui n’a pas manqué de modifier nos perceptions et peut-être de les embellir….

Il n’en reste pas moins que si ces vins semblent intéressants à boire sur place, il ne semble pas recommandé d’en rapporter dans nos contrées froides et enneigées pour ne pas se retrouver confronté à quelques désillusions qui nous ferait modifier l’impression générale positive d’une dégustation sur place.

Il serait bon que chaque adhérant puisse donner ses impressions sur des vins inhabituels et étonnants qu’il a pu découvrir lors de ces déplacements.

Guy Grard et Robert Cabal, février 2006.

Commentaire (0)

Les vins espagnoles par Kévin Tribot

Publié le 21 mars 2011 par admin

Soirée Espagnole

 

 

Compte-rendu des vins dégustés

 

 

Soirée Vins Espagnols
Au cours de cette soirée, Kévin Tribot a tenu à nous présenter une sélection de vins provenant de vignerons français installés en Espagne, qui cultivent la vigne selon un choix arrêté de produire en bio ou biodyn. Ils souhaitent que correspondre à leur vin les qualités d’un produit frais, vivant, inscrit dans un respect de l’environnement.
Cela semble essentiel dans le Sud, que ce soit le Sud de la France ou en Espagne.
Car les vins dégagent de la fraîcheur.
La soirée du 16 septembre a permis la découverte d’appellations méconnues et de vins issus de cépages autochtones.

Nosis 2008, vin de la Rueda, Bodega Buil i Giné (bodega qui existe depuis 2003, les vignes ont entre 5 et 25 ans)
Cépage Verdejo
Nez de pêche blanche, de melon et de fruits exotiques pour se clore sur des épices comme le gingembre et le curry. L’aération prolongée apporte des notes de citron jaune frais, puis une minéralité marquée par un joli fumé et des odeurs de craie.
La bouche présente une attaque souple, qui apporte un certain moelleux, un gras qui vire sur le pamplemousse rose, dans une finale soutenue par une belle acidité. Il est une acidité sous-jacente, apportant fraîcheur, et grande souplesse.
De légers amers en finale.
Macération pelliculaire à froid, pour dégager les précurseurs d’arômes.

Do Ferreiro 2008, vin de la Rias Baixas, Bodega Do Ferreiro
Appellation en blanc à partir de l’albarino.
Cépage autochtone
Région servie par beaucoup de pluies, comme dans la Loire. Le plateau se situe à 600 mètres d’altitude, ce qui favorise la fraîcheur dans le vin. Les vignes sont situées sur un terroir en partie granitique. Climat aride avec 400 ml de pluie, rendement de 5 à 15 hl/ha

Gérardo Mendez Lazaro est un vigneron qui s’est installé en 1973, mais il n’a sorti ses premières bouteilles qu’en 1986. Les premières étaient des essais. Il pratique la macération préfermentaire à froid.

Le nez développe sur un fond graphité, de pierre à fusil, des fragrances fruitées de melon et de citron frais.
L’attaque est vive et soutenue en raison d’une franche acidité dès l’abord, se dote d’impressions minérales, permettant une belle tenue en bouche, une finale mordue par une acidité vive soulignant le goût du citron jaune et d’amers graphités. D’autres arômes se profilent dans les longueurs se révélant sur les épices douces (cardamome) et les agrumes.

Nelin, 2007, Clos Magador
Clos Mogador se situe dans la vallée du Priorat, à 120 kms au Sud de Barcelone. C’est une appellation qui est à 500 m d’altitude, pour des vignes sises sur des sols de schistes rouges, et produisant des vins avec des degrés d’alcool importants. La superficie du vignoble est de 22 ha pour le rouge et 6 ha pour le blanc.

Nelin est un vin blanc, produit à hauteur de 6000 bouteilles par an. Il s’agit d’une cuvée confidentielle réalisée par René Barbier.
Son premier millésime est sorti en 2000. Il s’agit d’un assemblage de Grenache blanc, essentiellement, avec Viognier, Roussanne, Macabeu et même Pinot noir en complices. La récolte se fait à la main, en petites caissettes et les raisins mis en chambre froide.
L’élevage en un an en fût et une partie en cave.

En belle odoration des notes de résine de pin, d’épices, s’évente un joli fumé décidément empreint de minéralité. La bouche l’identifie selon des impressions de silex ou de pierres frottées.
Cependant, le fruit n’est pas en reste : de l’abricot confit, en particulier.
L’attaque est nette, fraîche et souple dotée d’une belle amplitude grâce à une acidité dans les retours qui allège l’adiposité et les rondeurs du vin.
Toujours soutenu par cette acidité et cette fraîcheurs, la finale apporte des allonges savoureuses sur les épices, léger fenouil, plus principalement, puis sur les fleurs.
Vin d’une réelle complexité, dominé par sa minéralité.

As Sortes 2007, vin de la Valdeorras, vinifié par Rafael Palacios
La faible production des sols a conduit peu à peu à l’abandon total des vignes de la localité de O Barco de Valdeorras. Or, O Barco de Valdeorras est un site fabuleux, dont Rafael Palacios est tombé amoureux. Il a alors l’idée de vinifier des rouges mais il change d’avis. Attiré par le fort potentiel du Godello, un cépage local, il a tenu à en renouveler la viticulture locale sur 6 ha, et selon les principes d’une culture en biodynamie depuis 2004.
Le godello est un cépage peu productif. Il est très sensible au mildiou.
Les vignes sont à 700 m d’altitude, sur un terroir granitique, de mica et de fer.
2004 a été son premier millésime.
Actuellement, il sur 12 ha : il a racheté toutes les vignes de godello, pour un rendement de 30hl/ha maxi.
Ramassage des raisins en petites caissettes, macération pelliculaire. Puis élevage en barrique de 300 ml ou 600 ml, de bois français.
Sur le 2007, l’élevage n’a pas été très long (six à huit mois). Il a souhaité mettre tôt sur le marché ce millésime. En revanche, le 2008 est fait sur 12 mois.

Le nez développe un fumé assez intense associé à des notes grillées.
Puis l’aération apporte des odeurs d’herbes aromatiques et d’épices. Le vin se présente assez peu fruité mais retient une jolie floraison.
La bouche est d’une grande salinité détectée dès l’attaque. Elle offre un beau maintien, parlant dans sa finale, d’une grande fraîcheur, nanti de notes agrumées, citron en l’occurrence. La finale retient les tensions d’un vin très minéral.

Ganko 2007, Rioja alta d’Olivier Rivère
Olivier Rivère a fait son apprentissage en Bourgogne : au domaine de Chassonnay d’abord, puis au domaine Leroy à Vosne Romanée.
Il a ensuite travaillé chez Elian da Ros, puis chez Telmo Rodriguez dans la Ribeira del Duero.
En 2006, il s’installe à Cardenas, dans la Rioja
Ce vin est élaboré en vendanges entières sans éraflage, fait de 50% de trempanillo, 50% grenache pour la rioja, habituellement.

Au nez des parfums de fruits frais (de cerise principalement), et de tabac…
Franche attaque, mais souple. Légèreté, élégance et finesse, et tannins confortables jusque dans la finale, légèrement soulevée par l’acidité, ce qui lui confère fraîcheur et persistance. Dans cette finale, un peu poivrée, un peu sucrée, peut-être, se savoure toujours la cerise.

Vin de la Manchuela, rouge 2005, « pied franco », Bodega Poncé AOC: MANCHUELA BODEGA Y VINEDOS
Le cépage Bobal serait l’équivalent du carignan en France. La DO Manchuelle est une appellation où l’on a des effets caniculaires. Seulement 400 mm d’eau par an, donc rien ! Mais il est deux rivières pour éviter le stress hydrique.
Le vin est produit à partir de vignes franches de pied, de 70/75 ans.

Bobal 100%
Délivrance de notes camphrées (pharmaceutiques) sur un fruit éteint.
La bouche présente des tannins serrés, tactiles, des goûts bonbon à la fraise (chewing gum), puis une finale amère sur l’eau de vie de cerise et les épices. Cette finale quelque peu chaude voire brûlante semble capable de plus de douceur tannique. Le vin s’inscrit dans une gamme complexe de son appréhension ; peu flatteur mais puissant et de belle construction.
Un vin très certainement à encaver et à oublier pour un temps.

Lalama, 2005, vin de la Ribeira Sacra, producteur Dominio do Bibei
Cépages Mencía, Brancellao, Grenache Teinturier
Ce sont des cépages rustiques qui ont beaucoup de caractère, et qui demandent du temps. Ils expriment toujours des arômes de tabac, de venaison, très sanguin, très sauvage.

Au nez, des fruits noirs cuits, bien mûrs. Un joli poivre à l’olfaction, et dispersion douce, subtile, annonciatrice de la fraîcheur que l’on a en bouche.
La bouche est empreinte d’une belle suavité tannique d’une belle élégance et d’une grande finesse. L’acidité non manifeste est progressive.
Dans la finale, de beaux élans fruités, avec un fruité frais, des herbes aromatiques, et sur le retour de légers camphrés, sans doute en raison d’une certaine minéralité. Apparaissent certaines épices également.

Vin du domaine Pintia, 2005, Toro D.O.

http://www.vinsdumonde.com/fr/vins/pintia-toro-do-vin-519.php#/ficheProducteur&undefined&156

Toro est une jeune appellation produisant essentiellement des vins rouges dans la région de la Castilla y Léon, voisine de la vallée du Duero. Pintia est un domaine exploité par le domaine Vega Sicilia Unico.
Un nez exubérant, vif, à la fois très herbacé et toasté, et marqué d’un joli fruit.
En bouche, l’attaque se fait massive, se prolonge avec fermeté, mais concentration, tannicité mais sans astringence. Le fruit est mûr et juteux et apporte les sapidités de prune, de rose et de prune. Une certaine élégance déjà dans un vin très prometteur.

Altos de Lanzaga, 2005, vin rouge Crianza de la Rioja, par la compania de Vinos de Telmo Rodiguez
Cépages : Tempranillo, grenache et Mazuelo

Un fumé net, des noisettes grillées, des marrons chauds, le sureau, des épices et des herbes aromatiques se répandent tour à tour du verre.
La bouche est d’une réelle suavité : l’attaque subtile, fraîche, sur la cerise, l’acidité bien marquée mais aux justes proportions et le confort tannique prouve raffinement et élégance d’un beau vin au fort potentiel. En l’état, la finale est asséchante quelque peu, mais extrêmement pure et nette sur les goûts de la fraise.

Molino Réal, 2005, Malaga, Compania de vinos Telmo Rodriguez
Quelques principes de vinification pour cette cuvée : les raisins qui sont posés à même le sol (schiste), selon une méthode culturale visant ainsi à une meilleure concentration des sucres grâce notamment aux amplitudes thermiques entre la nuit et le jour.
Sont utilisés de vieux pressoirs à olive. Le vin est muté avec ajout d’alcool à 90°.
120 grs de sucre résiduel.

Le nez exprime la vivacité, la pétulance de la fraise, de tous fruits et saveurs hespéridés : fleurs d’oranger, orange, zeste d’orange. Puis la palette s’étoffe de notes plus florales de rose.
La bouche offre une attaque souple, confortable grâce à une compacité aux justes dimensions, sapide, fraîche et enlevée.
Des arômes de rose, de litchi puis d’amande amère viennent clore la finale qui en paraît alors presque aérienne.

Au cours du repas ont été dégustés
1- le Macabeu 2008, Appellation Catalayud, Compagnie des Vinas de Mièdes, vinifié par San Alyandro :
Exhalaison fumée, florale (verveine, tilleul) et agrumée (citron)
La bouche est empreinte d’une belle minéralité ( côté salin, iodé), et l’acidité structure bien le vin lui donnant assise, aplomb et fraîcheur : vin à 2.60 € !!

2- Même compagnie, le rosé Garnacha, 2008
Senteurs de groseille et notes taostées.
La bouche est d’une belle amplitude. Son attaque est souple, prolongée, et le vin lui-même se termine longtemps sur des rémanences fruitées et florales.
Même gamme de prix !

3- Abril, 2008, rouge, vin de Navarra, domaine Azul y Garanza, 3.50€ !
Animalité, et pruneau pour qualifier un nez tour à tour fruité, épicés et sanguin !
La bouche est agréable, en terme de reprises d’arômes de fruits noirs plutôt mûrs et de fraîcheur : l’acidité (presque perlante !) apporte beaucoup de légèreté et d’équilibre. Finale correcte.

 

 

Isabelle LECLERCQ

Commentaire (0)

Tags:

Les vins italiens

Publié le 20 mars 2011 par admin

UNE ETUDE EXHAUSTIVE PAR NOTRE AMI JEAN PIERRE

 

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 par jean Pierre NAVET 1

L E S V I N S D’ I T A L I E

L’ITALIE est le 1ier pays producteur de vin au monde en quantité, est le second après la FRANCE en terme de qualité.
Il serait bien évidemment prétentieux et très difficile de vouloir résumer les vins d’Italie en quelques pages, vu leur nombre, leurs qualités et les innombrables régions de production.
En résumé on peut quasiment dire que chaque région, voire appellation a ses cépages autochtones propres qui donnent des vins spécifiques et très typiques.

La Toscane près de Castellina in Chianti Figure 1

(((Toutes nos excuses, les figures n’apparaissent pas et un site vous sera proposé ultérieurement webmestre)))

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 2

Principaux cépages rouges Principaux cépages blancs
Italie du nord
Nebbiolo, Barbera, Sangiovese
Trebbiano (ugni blanc)
Moscato (muscat)
Italie du centre
Sangiovèse
Canaiolo Trebbiano (ugni blanc)
Malvasia (malvoisie)
Italie du sud
Verdeca
Bombino Nero
Nerello mascalese Greco, muscat d’Alexandrie
Aglianico

Figure 2 : les régions viticoles

HISTORIQUE : Le vignoble italien aurait été planté par le peuple Etrusque
(Toscan) comme en témoignent les oeuvres d’art et les objets retrouvés dans
leurs tombes.
Ce patrimoine remonte à près de 4000 ans, les Grecs ont améliorer et modifier
l’encépagement et ont appelé ce pays « Enotria » le pays du vin.
Les Romains ont également planté de nombreux vignobles en Europe.
La législation sur les appellations de 1963 a favorisé le développement quan-titatif et non qualitatif. L’Italie produisait de nombreux vins de pays dont le
Chianti qui était devenu la boisson nationale.
La loi Goria 1992 préconise une nouvelle organisation des appellations avec
une démarche fortement qualitative.
LE CLIMAT : Le climat méditerranéen, chaud et sec est idéal pour la culture de la vigne, et il n’y a pas un endroit où elle ne pousse pas en ITALIE. Au sud et en Sicile, l’eau se fait parfois très rare ce qui provoque le stress hydrique. Le nord et le centre sont plus tempérés, et c’est dans cette dernière que se trouvent les meilleurs vins.
* Iles de Pantelleria (à 70 km de laTunisie)
LES CEPAGES : L’Italie est le pays qui recense la plus grande variété de cépages autochtones, plus de 1 000, certains produisant des vins modestes, et d’autres bien adaptés à leur terroir, offrent de véritables grands crus. Le nord de l’Italie a cédé à la mode des cépages internationaux et on y trouve en autres, les cabernets, chardonnay, riesling, merlot…
Aglianico -Basi Camp

Albana -Emi Rom

Aleatico -Pouil

Alicante

Barbarossa -Emi Rom

Barbera
Bianco d’Alessano
Bombino -bl et r Pouil

Bonarda

Bovale -Sard

Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon

Canaiolo -Tosc, Omb

Cannonau -Sard

Carignano

Carricante -Sicile

Catarratto -bl Sicile

Cesanese

Chardonnay

Ciliegiolo

Colorino -Tosc
Cortese -Piémont
Corvina -Véné

Corvinone

Croatina -Piém

Damaschino
Dolcetto –Piém
Falanghina –Campanie
Falerno del Massico -Camp
Favorita

Fiano -Campanie

Frappato -Sicile

Freisa -Piém

Gaglioppo -Calabre

Gamay

Garganega -Véné

Gewurztraminer
Giro -Sardaigne
Granacha Sard
Grechetto -Ombrie

Greco -Campanie
Grecanico bl Sicile
Grigio bl -Toscane
Grillo -bl sicile
Gochetto -Tosc, Omb
Inzolia -bl sicile

Lacrima

Lagrein -TrenHA

Lambrusco Grasparossa

Lambrusco Salamino

Lambrusco Sorbara

Malbech

Malvasia

Malvasia nera

Mantonico

Marzemino

Merlot

Minnella -Sicile

Molinara -Véné

Monica -Sard

Montepulciano

Moscato

Muller Thurgau
Nasco –bl Sardaigne
Nebbiolo -

Negroamaro -Pouilles

Nerello Mascalese -r Sicile

Nero d’Avola /Calabrese r -Sic

Nosiola

Nuragus –Sard
Ortrugo Emilie Rom
Ottavianello

Pecorino -Abruzzes, Omb

Perricone ou Pignatello -rSicile

Picolit -Emi Rom

Piedirosso

Pignatello -Sicile
Pignoletto -Emi Rom

Pinot Grigio

Pinot Nero

Primitivo -Pouilles
Primitivo de Manduria (=Zinf CA)
Procanino Prosecco -Véné

Prugnolo Gentile -Tosc

Refosco -Emi Rom, Friu

Riesling

Rondinella -Véné

Sagrantino -Ombrie -r

Sangiovese -Emi Rom, Tosc, Omb

Sauvignon

Schiava -Tren HA
Schioppettino -Friu
Semidano Sicile
Susumaniello -Pouil
Syrah
Tazzalenghe -Friu
Teroldego -TrenHA
Tintilia

Tocai -Emi Rom
Torbato Sicile, Sard
Traminer -Véné

Trebbiano -bl Sicile, Abbru

Uva di Troia -Pouilles
Vermentino -Ligur
Vernaccia di Oristano Sard
Verdeca

Verdello

Verdicchio –bl Marche

Vermentino -Sard, Tosc

Vernaccia -Sard, Tosc

Zibibbo -Pantelleria

Zinfandel

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 3
LE SYSTEME DE CLASSEMENT DES APPELLATIONS : Il y a plus de 300 DOCG et DOC, et certains vins prestigieux et grands crus ayant des méthodes de production atypique quant à l’encépagement, la délimitation géographique etc… se mettent en dehors du cadre réglementaire de la D.O.C.G. ou D.O.C. et ne portent que la mention Vino de tavola (vin de table). La notion de Riserva tombe en désuétude.
Vino da tavola : Vins ne subissant aucun contrôle, généralement composée de vins bas de gamme, cette catégorie de vins italiens comporte également quelques uns des plus grands crus de la péninsule. En effet, il est de plus en plus courant de trouver des producteurs utilisant cette dénomination afin de pouvoir utiliser les cépages de leur choix. Ainsi, le Sassicaia, le vin star parmi les stars, affiche par coquetterie qu’il n’est qu’un vin de table. D’où l’émergence d’une nouvelle génération de vins : les « super-tavola », (dont l’origine du mouvement est en TOSCANE, les supertoscans) pour ces vins de grande qualité refusant la discipline de l’appellation. Cela rappelle le Daumas Gassac ou certains « vins de garage » de Saint Emilion.
Vino da tavola : con indicazione géografica : vin de table avec une indication de la région d’origine.
Vino tipico : Un vin dont l’origine est démontrée, l’équivalent des Vins Délimités de Qualités Supérieure (VDQS) pour la France.
D.O.C. : (Denominazione di Origine Controllata) : équivalent des A.O.C. un label vient certifier l’encépagement, les rendements et l’origine du vin.
D.O.C.G. : (Denominazione di Origine Controllata e garantita) : Ceux sont les meilleurs, avec un cahier des charges de production et de conditionnement plus strict que la D.O.C. Elle ne concerne que les plus grands vins italiens : Barolo et Barbaresco dans le Piémont, Brunello di Montalcino, Chianti Classico – Gallo nero, et Vino Nobile di Montepulciano en Toscane, et Albana di Romagna en Emilie-Romagne. Les bouteilles portent un sceau spécial décerné par le gouvernement.
I.G.T. : (IndicazionieGeografica Tipica) : un vin de table dont l’origine est connue.équivalent des V.Q.P.R.D. français (Vins de Qualité Produits dans des Régions Déterminées).
LES DIFFERENTS VINS :
Vino rosso : vins rouges, température de service de17 à 19°C
Vino blanco : vins blancs secs. Dans l’ensemble, l’Italie propose des vins blancs légers, désaltérants, peu aromatiques et très secs, ils s’accordent avec les spécialités italiennes, les scampi fritti ou le poulet grillé au citron. Soave de Vénétie, Frascati du Latium, en Emilie-Romagne avec l’Albana di Romagna, et le Greco di Tufo en Campanie.Température de service de 8 à 10°C.
Les VDN et VDL : ex : Moscatel, Marsala, Moscato di Pantelleria, Vin Santo, .. Température de service de 8 à 10°C.
Les vins mousseux : (Vino Spumante), comme l’Asti, mais il y a une centaine d’appellations, la plupart sont fait selon la méthode de la « cuve close » et n’offrent pas la qualité d’un crémant ou d’un Champagne, le plus connu d’entre eux est la D.O.C. Asti. Toutefois ils se montrent doux et agréables et s’accompagnent bien des desserts comme le Tiramisu ou les nombreuses gelati (crèmes glacées). L’appellation Franciacorta est la seule D.O.C.G. qui respecte l’élaboration selon la méthode traditionnelle sur un assemblage de chardonnay / pinot blanc / pinot noir. Température de service : entre 6 et 8°C.
LES D.O.C.G. PAR REGION : LOMBARDIE : grandes années 2001- 04
Acqui ou Brachetto d’Acqui, Piémont
Albana di Romagna, Émilie-Romagne
Asti, Piémont
Barbaresco, Piémont
Bardolino Superiore, Vénétie
Barolo, Piémont
Brunello di Montalcino, Toscane
Carmignano, Toscane
Chianti, Toscane
Chianti Classico, Toscane
Franciacorta, Lombardie
Gattinara, Piémont
Gavi ou Cortese di Gavi, Piémont
Ghemme, Piémont
Montefalco Sagrantino, Ombrie
Recioto di Soave, Vénétie
Taurasi, Campanie
Torgiano Rosso Riserva, Ombrie
Valtellina Superiore, Lombardie
Vermentino di Gallura, Sardaigne
Vernaccia di San Gimignano, Toscane
Vino Nobile di Montepulciano, Toscane

FRANCIACORTA : Vins bl effervescent, dit metodo classico, à base de pinot bl et noir, et de chardonnay, parfois assez élégant, Grands noms : Cà del Bosco à Erbusco, de chez Maurizio Zanella- Uberti à Erbusco.
VALTELLINA SUPERIORE : rge à partir de nebbiolo (chiavennasca), fins, parfum élégant, minéral et frais. Grands noms : Sassella à Sondrio chez Arturo Pelizzatti, Triacca à villa di triano.
VENETIE : grandes années 2000- 03- 04 -Spécialités : Soprèssa (saucisson) Monte
veronese soit stravecchio ou ubriaco (fromage).
SOAVE : bl le plus connu en Italie, au goût des Italiens, très sec, simple et court sans
spectre aromatique. Grands noms : Pieropan à Soave, de chez Leonildo Pierropan.
BARDOLINO : près de Vérone, rge fin et frais, avec des mets légers.
BIANCO DI CUSTOZA bl sec à boire jeune, existe en passito doux. Grands noms : La
Prendina à Custoza chez Luciano Piona.
VALPOLICELLA : près de Vérone, rge fruité et assez structuré.
AMARONE rge, (vinifié avec des raisins sains et mûrs puis séchés, 15°), riche, bonne
texture, assez complexe, sec, soit en doux pour le dessert, appelé RECIOTO.
Grands noms : Dal Forno à Illais chez Romano Dal Forno, avec des Valpolicella et
Amarone- Allegrini à Fumane chez Franco Allegrini- Maculan à Breganze chez
Fausto Maculan- Quintarelli à Negrar, chez Giuseppe Quintarelli, avec ses Amarone.

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 4
Zone Région – million hl Appellations D.O.C., D.O.C.G. et couleur
Nord Piémont 3 65 % rge Arneis -Asti (mousseux) et Moscato d’Asti -Barbaresco -Barbera -Barolo

Nord Lombardie 0,4 60 % rge Franciacorta (mousseux) -Valtellina superiore – Franciacorta

Nord Ligurie 0,16 75 % bl Cinqueterre -Dolceaqua

Nord Val d’Aoste 0,03 75 % rge Chambave -Torette

Nord Trentin-Ht-Adige 1 60 % rge Lagrein -Alto Adige

Nord Vénétie 9 60 % bl Bardolino -Soave -Prosecco di Conegliano-Valdobbiadene. (mousseux) – Valpolicella

Nord Frioul 1,1 60 % bl Izonzo -Collio

Centre Toscane 2,5 80 % rge Chianti -Brunello di Montalcino -Vino Nobile di Montepulciano Carmignano -Vernaccia di san Gimignano -Vin Santo (passito, raisins passerillés) -Morellino di Scansano.

Centre Ombrie 1 60 % bl Orvieto -Torgiano Rosso Riserva – Montefalco Sagrantino

Centre Latium 3,5 95 % bl Frascati

Centre Emilie-Romagne 7 75 % rge Albana di Romagna -Lambrusco (rouge mousseux)

Centre Marches 1,6 70 % bl Rosso Conero -Rosso Piceno

Centre Abruzzes 3,9 70 % rge Montepulciano d’Abruzzo

Sud Molise 0,3 75 % rge Biferno

Sud Pouilles 8 51 % rge Salice Salentino

Sud Campanie 2 51 % bl Greco di tufo -Lacrima Christi del Vesuvio Taurasi

Sud Basilicate 0,5 100 % rge Anglianico del vulture

Sud Calabre 0,8 90 % rge Ciro rosso

Iles Sicile Lipari Pant 8 90 % bl Marsala (VDN rouge) -Moscato di pantelleria (Muscat) – Malvasia delle Lipari (Malvoisie)
Iles Sardaigne 1,2 60 % bl Vernacchia di Oristano (oxydé, type Xérès fino)

FRIOUL : grandes années 2000- 01- 04 -Spécialités : jambon San Daniele.
Les meilleurs sont les Collio et Izonzo près de la SLOVENIE. Grands noms : Vie di Romans à Mariano del Friuli chez Gallo., Moschioni à Cividale del Friuli.
TRENTIN – HAUT ADIGE : grandes années 2000- 01- 04 -Spécialités : Speck (jambon fumé), schlutzkrapfen (pdt gonocchi farcie à la ricotta). Les blancs ont une forte concentration en bouche.
Grands noms : du TRENTIN : San Leonardo à Borghetto alto Adige chez Guerrieri Gonzaga- Foradori à Mezzolombardo, le rouge Granato d’Elisabetta Foradori- Ferrari à Trento effervescent- Eugenio Rosi à Volano.
dans le HAUT ADIGE : Alois Lageder à Magré excellent blancs- San Michele Appiano à Appiano- Cantina Terlano à Terlano- franz Haas à Montagna.

PIEMONT : grandes années 01- 04-05 -Spécialités : truffes blanches.
BAROLO : (rge) meilleur vin du Piémont. Seulement trois cépages nebbiolo (austère jeune et très grand vieux), barbera, dolcetto.
Défini comme le « roi des vins et le vin des rois » à cause de ses caractéristiques exceptionnelles, le Barolo, a commencé à acquérir son statut royal dès le Moyen Age et était souvent à la table de Louis XIV.
Robe : grenat intense avec de légers reflets orangés, même dans sa jeunesse.
Aromes : Floraux : violette, rose fanée-
Fruités : fruits mûrs, confitures-
Epicés : muscade, girofle, légèrement poivré, cacao et épices qui se transforment en vieillissant en bouquet riche et complexe de tabac, de fumé, de cuir…
Structure : tannique, charpentée, avec acidité, et parfois réglissée en rétro-olfaction, finale assez longue, puissant et de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Elio Altare à la Morra- Domenico Clerio à Monforte d’Alba- Paolo Scavino à Castigione Falletto- Roberto Voerzio à la Morra- Luciano Sandroneà Barolo- Giacomo Conterno à Monforte d’Alba son barolo Monfortino est un des plus célèbre- Vigna Rionda à Serralunga d’Alba- Bartolo Mascarello à Barolo chez Maria teresa Mascarello.
BARBARESCO : (rouge) déjà décrit par Tite Live. Puissant, élégant et de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Sottimano à Neive chez Andrea Sottimano- Angelo Gaja à Barbaresco- La Spinetta à Castagnole Lanze.
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 4

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 5
TOSCANE : grandes années 97- 99- 01- 04 -Spécialités : huile d’olive, cinta senese (cochon noir).
La zone du Chianti Classico est devenue depuis le milieu des années 1980, le fer de lance de l’innovation viticole italienne
sous l’impulsion de producteurs avisés conseillés par des oenologues de renom, dont de nombreux bordelais.
Dès le 14è siècle, certaines grandes familles du vin – comme les Frescobaldi, Mazzei et Antinori établissaient leur renommée.
BRUNELLO DI MONTALCINO : DOCG (rouge), base Sangiovese, le meilleur Toscan, après certains supertoscans du littoral.
Arômes : Robe foncée grenat noir, nez sec de fruits noirs puissants et complexes, fût poivré, café, épices, bouche raide, serrée, tanins abondants et assez secs, du fruit, riche en tanins, en vieillissant bouche mûre, assez crémeuse, souple et une bonne profondeur, finale cacao, assez abrupte, ambitieux et démonstratif, touche grillée-vanillée bien fondue. Vin de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca, gibier, côte de bœuf à la florentine.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Salvioni la Cerbaiola- Antinori- Banfi- Siro Pacenti- Altesino- Argiano- Cerbaia- Fanti- Il Poggione- La Poderina- Mastrojann- Pieve Santa Restiuta- Tenute Silvio Nardi- Ycelliera- Verbena-Valdicava.
ROSSO DI MONTALCINO : vin qui n’a pas vieilli en fût avant d’être commercialisé.
Grands noms : Mastrojanni- Salvioni.
MOSCADELLO DI MONTALCINO : Col d’Orcia, blanc doux, cépage moscato, séduisant et tonique, notes d’écorces de pamplemousse, de fruits de la passion. Absolument délicieux.
VINO NOBILE DE MONTEPULCIANO : DOCG (rouge) : le cépage Prugnolo Gentile (= sangiovese) entre à 80 % minimum.
Nez assez fin et dense, bouche ferme, de la mâche, vin coloré et plein, tanins robustes, Acidité élevée, franchise d’expression, fruit un peu confit, bonne profondeur, expressifs et séveux, vrai caractère paysan et ferme. Evoluera bien.
Sans prétentions excessives et d’un excellent rapport qualité-prix. Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Poliziano chez Federico Carletti- Avignonesi à Valiano di Montepulciano- Bindella- Poderi Boscarelli—Fazi Battaglia- Le Casalte
ROSSO DI MONTEPULCIANO :
CHIANTI : DOCG (rouge) : base Sangiovese, le Chianti Classico peut en contenir jusqu’à 100%. Le canaiolo peut entrer à hauteur de 10% maximum et les 15% restants peuvent être du merlot ou du cabernet sauvignon.
Le meilleur est le Chianti Classico Gallo Nero.
Robe rubis assez claire, beau nez pointu, discret mais épicé, cerise, quetsche, bouche souple, séveuse et charnue, riche et mure, texture crémeuse, boisé doux, style généreux, onctueux, belle mâche et profondeur, assez flatteur mais sérieux, finale un peu chaude et parfois asséchante. Beau style mûr. Vin puissant et de garde, mais la qualité est souvent disparate selon les producteurs.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca, sanglier, gibier, côte de boeuf grillée, bistecca alla fiorentina, cinta senese (cochon noir). Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Castello di Fonterutoli- Isole e Olena à Barberina val d’elsa chez Paolo de Marchi son Cepparello est excellent- Castello di Ama à Gaiole de Marco Pallanti.
CARMIGNANO : DOCG (rouge) avec du Sangiovese et de Cabernet
VERNACCIA DI SAN GIMIGNANO : DOCG (bl) issu de l’ancien cépage Vernaccia..
BOLGHERI – DOC rouge : Saccicaia: deTenuta San Guido (85% Cabernet Sauvignon, 15% Cabernet Franc),
Grattamacco : (Cabernet Sauvignon 65%, Merlot 20%, Sangiovese 15%) à Castagneto.
Paleo, 100% de cabernet franc, nez épicé, robe rubis intense, boisé présent, bouche ferme, ample, charnue, beaux tanins musclés, vin moderne, frais et ambitieux, beaucoup de style, très équilibré et complet chez Le Macchiole.
Ornellaia : de Tenuda dell’Ornellaia chez Frescobaldi, et aussi son Masseto.
Ca’ Marcanda à Castagneto Carducci chez Angelo Gaja.
Tignanello de chez Antinori (Sangiovese-Cabernet)
D’autres DOC prometteuses : Val di Cornia, Montecucco, Monteregio di Massa Marittima, Montescudaio, Capalbio, Sovana
Le Pomino, qui fut également cité dans le décret de 1716, est un vin DOC d’une zone d’altitude où l’on produit un rouge issu d’un assemblage de Sangiovese avec du Cabernet et du Merlot, et un vin blanc spécial fait de Chardonnay et de Pinot. Parmi les nombreux autres DOC rouges,
MORELLINO DI SCANSANO : DOC rouge, rouge de Sangiovese.
VIN SANTO : (bl) vins issus de la méthode du passerillage (séchage des grappes sur de la paille) fermentation jusqu’à Pâques. Malvasia et Trebbiano. Température de service : entre 6 et 7°C.
Grands noms : Avignonesi à Valiano di Montepulciano.
Moscadello de Montalcino
Castello Banfi à Montalcino
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 5

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 6
OMBRIE :
Montefalco Sagrantino (rouge) DOCG, cépage Sagrantino.
Torgiano Rosso Riserva (Rubesco), (rouge) DOCG, cépages sangiovese… vin de garde 15 à 20 ans.

EMILIE-ROMAGNE : grandes années 03- 04 -Spécialités : Cappelletti, Parmiggiano-reggiano (fromage), vinaigre balsamique.
ALBANA DI ROMAGNA : (blanc) assez complexe.
Malvasia bl aromatique ou mousseux.
Grands noms : Fattoria Zerbina à Ravenne de Cristina Gemignani.
LATIUM :
FRASCATI : (blanc) assez complexe
CAMPANIE : grandes années 01- 04 -Spécialités : Mozzarella di buffala, provolone del monaco.
GRECO DI TUFO : (blanc) cépage Greco, vin original au nez typique et citronné.
TAURASI : (rouge) avec le cépage Aglianico, qui est utilisé pour produire le. C’est le «-le Barolo du sud-» à cause de son ampleur et sa capacité de se bonifier avec le temps.
Grands noms : Mastroberardino à Atripalda- Montevetranole Saccicaia du sud selon Robert PARKER à San Cipriano Piacentin.chez Silvia Imperato
SARDAIGNE : grandes années 01- 04 -Spécialités :
Grands noms : Argiolas à Serdiana chez Valentina Argiolas.
VERMENTINO DI GALLURA :
Grands noms : Azienda Capicheraà Arzachena.
VERNACCIA DI ORISTANO : élevée sous voile de levures.
SICILE : grandes années 00- 01- 04- 05 -Spécialités : huile d’olive et préparation d’artichauts.
Grands noms : Mille Notte IGT, vin rouge de chez Donnafugata , cépage nero d’avola, couleur rubis dense, fruité, épicé, soyeux
long en bouche- Planeta à Menfi- Benanti à Viagrnade le rouge de l’Etna pour le gibier « Serra della contessa ».
Autres DOC : le rouge sec Faro et les Muscats doux de Noto et Syracuse, Contessa Entellina, Eloro, Menfi, Sciacca, Sambuca di Sicilia, Contea di Sclafani et Santa Margherita Belice.
MOSCATO DI PANTELLERIA (Naturale) : grandes années 98- 96. L’île cultive la vigne depuis plus de 5 000 ans. 95% minimum de zibibbo (en arabe raisin ultra mûr) Alcool : environ 15% vol, sucres résiduels : 140 gr/litre, acidité fixe : 5.50‰.
L’Italie produit de nombreux muscats, mais c’est le meilleur de tous et le plus réputé.
Les meilleurs sont dits, Passito ou Passito Extra.
La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze avec un doré orangé.
Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique de fruits secs de figue et de raisin de Corinthe, de miel et de pains d’épices, zestes d’agrumes confits.
La bouche, en dépit d’une forte concentration il n’y a aucune lourdeur, mais beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise de dattes, d’orange confite, d’abricot, de sauge et de myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnanteet une longueur impressionnante.
A servir en apéritif, gâteau secs aux amandes, tarte aux pomme renversées, Cassata à la sicilienne…
Grands noms :Torre Vecchia- Le Lave del Kuttiner- Pellegrino NES- Solidea d’Ancona- De Bartoli Bukkaram chez Marco à Marsala- Donnafugata Ben Rye- S Murana Martingana
MARSALA : vin doux naturel rouge, sec, demi-sec et doux, les meilleurs Marsala Vergine sec et Superiore Riserva, mais la qualité entre les différents producteurs est très disparate.
Grands noms : Martinez Marsala Virgine Solera- De Bartoli Bukkaram chez Marco de Baroli à Marsala-
MALVASIA DELLE LIPARI
Température de service : de 6 à 7°C.pour ces trois.
Grands noms : De Bartoli Bukkaram chez Marco à Marsala-
ABRUZZES : grandes années 01- 03- 04-
MONTEPUCIANO D’ABRUZZO : cépage Montepulciano, vin charnu et souple.
Grands noms : Valentini à Loreto Aprutino- Masciarelli à San Martino Sulla Marrucina.
MARCHES :
VERDICCHIO : rouge.
CALABRE :
Grands noms : Librandi à Ciro Marina.
BASILICATE :
Grands noms : Paternoster à Barile- D’Angelo à Rionero in Vulture.
POUILLES : grandes années 99- 01 -Spécialités :
Le meilleur rapport qualité / prix.
Salice Salentino rouge puissant, robuste et de garde.
Grands noms : Conti Zecca à Leverano- Leone de Castris à Salice Salentino- Rubino Luigi à Brindisi.

GLOSSAIRE :
Abboccato : Légèrement doux.
Acide : Indique la vivacité et la fraîcheur.
Agressif : Excessivement alcoolisé, désagréablement acide ou tannique.
Amabile : Semi-doux.
Amarone : vin rge de Valpolicella, assez complexe, vinifié à partir de raisins séchés sur claies durant 2 à 3 mois.
Ample : Plein, harmonieux, long en bouche.
Apre : Vin dominé par des tannins excessifs.
Aqueux : Vin peu concentré, issu d’un matière diluée par la pluie avant ou pendant la vendange.
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 6

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 7
Aromatique : Important niveau d’intensité olfactive provenant d’un vin issu de cépages qui ont des arômes prononcés.
Balsamique : Catégorie d’odeurs (résine, encens, vanille).
Boisé : Avec des odeurs de vanille, cèdre, caramel, noisette grillée, pain grillé… et de bois.
Bouquet : Terme général pour décrire les caractéristiques olfactives d’un vin.
Cantina sociale : coopérative Cantina : cave.
Caractère : Impression d’ensemble évoquant un vin original ayant une personnalité propre.
Chaptalisé : Perception de l’addition de sucre à la vendange par un déséquilibre entre l’alcool et la matière.
Charnu : Impression donnée par un sentiment de plénitude et de densité en bouche. L’alcool et les tannins avec la concentration en sont les facteurs principaux.
Classico : Cœur et centre historique d’une appellation, DOCG ou DOC, mais pas forcément aux meilleurs terroirs et producteurs.
Court : Terme qui caractérise un vin manquant de persistance en finale.
Délicat : Vin léger et fin
Dense : Vin issu d’une matière concentrée. le terme peut-être utilisé pour décrire les impressions gustatives et olfactives.
Dolce : Doux.
Enveloppé : Vin riche en alcool du gras et du moelleux.
Epais : Impression d’ensemble indiquant un vin avec une robe colorée, en bouche une impression de lourdeur et beaucoup de matière.
Frizzante : Mousseux.
Liquoroso : Vin liquoreux, souvent muté avec de l’alcool distillé quoique parfois sa vigueur soit naturelle.
Metodo classico : Terme s’appliquant aux vins pétillants fermentés en bouteille par les méthodes classiques ou traditionnelles remplaçant le terme vin champagnisé qui ne peut plus s’utiliser en Italie.
Passito : S’applique aux raisins partiellement séchés et aux vins vigoureux et doux que l’on fabrique généralement avec ce type de raisins.
Riserva : Réserve, pour les vins DOC ou DOCG, vieillis en fût de chêne depuis un nombre d’années spécifié.
Zibbibo : Cépage de pantelleria (muscat d’Alexandrie dit moscato di Pantelleria).

Sources :
RVF, Mille vins du monde, vins et santé, vins du monde de Hugh Johnson, atlas mondial du vin, CVF, wine spectator (CA),
Wines of Northern Italy de Nicolas Belfrage, Italian Wines de Gambero Rosso, The New Italy de Marco Sabellico and Daniele Cernilli, Barolo, Tar and Roses de Michael Garner and Paul Merritt, Oz Clarke’s Wine Guide de Oz Clarke.
www.vinsditalie.com/ – www.italytrade.com – www.italievins.com

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 par jean Pierre NAVET 6

ABRUZZES

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 par jean Pierre NAVET 1

L E S V I N S D’ I T A L I E

L’ITALIE est le 1ier pays producteur de vin au monde en quantité, est le second après la FRANCE en terme de qualité.
Il serait bien évidemment prétentieux et très difficile de vouloir résumer les vins d’Italie en quelques pages, vu leur nombre, leurs qualités et les innombrables régions de production.
En résumé on peut quasiment dire que chaque région, voire appellation a ses cépages autochtones propres qui donnent des vins spécifiques et très typiques

La Toscane près de Castellina in Chianti Figure 1 : les régions administratives
1
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 2

Principaux cépages rouges Principaux cépages blancs
Italie du nord
Nebbiolo, Barbera, Sangiovese
Trebbiano (ugni blanc)
Moscato (muscat)
Italie du centre
Sangiovèse
Canaiolo Trebbiano (ugni blanc)
Malvasia (malvoisie)
Italie du sud
Verdeca
Bombino Nero
Nerello mascalese Greco, muscat d’Alexandrie
Aglianico

Figure 2 : les régions viticoles

HISTORIQUE : Le vignoble italien aurait été planté par le peuple Etrusque
(Toscan) comme en témoignent les oeuvres d’art et les objets retrouvés dans
leurs tombes.
Ce patrimoine remonte à près de 4000 ans, les Grecs ont améliorer et modifier
l’encépagement et ont appelé ce pays « Enotria » le pays du vin.
Les Romains ont également planté de nombreux vignobles en Europe.
La législation sur les appellations de 1963 a favorisé le développement quan-titatif et non qualitatif. L’Italie produisait de nombreux vins de pays dont le
Chianti qui était devenu la boisson nationale.
La loi Goria 1992 préconise une nouvelle organisation des appellations avec
une démarche fortement qualitative.
LE CLIMAT : Le climat méditerranéen, chaud et sec est idéal pour la culture de la vigne, et il n’y a pas un endroit où elle ne pousse pas en ITALIE. Au sud et en Sicile, l’eau se fait parfois très rare ce qui provoque le stress hydrique. Le nord et le centre sont plus tempérés, et c’est dans cette dernière que se trouvent les meilleurs vins.
* Iles de Pantelleria (à 70 km de laTunisie)
LES CEPAGES : L’Italie est le pays qui recense la plus grande variété de cépages autochtones, plus de 1 000, certains produisant des vins modestes, et d’autres bien adaptés à leur terroir, offrent de véritables grands crus. Le nord de l’Italie a cédé à la mode des cépages internationaux et on y trouve en autres, les cabernets, chardonnay, riesling, merlot…
Aglianico -Basi Camp

Albana -Emi Rom

Aleatico -Pouil

Alicante

Barbarossa -Emi Rom

Barbera
Bianco d’Alessano
Bombino -bl et r Pouil

Bonarda

Bovale -Sard

Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon

Canaiolo -Tosc, Omb

Cannonau -Sard

Carignano

Carricante -Sicile

Catarratto -bl Sicile

Cesanese

Chardonnay

Ciliegiolo

Colorino -Tosc
Cortese -Piémont
Corvina -Véné

Corvinone

Croatina -Piém

Damaschino
Dolcetto –Piém
Falanghina –Campanie
Falerno del Massico -Camp
Favorita

Fiano -Campanie

Frappato -Sicile

Freisa -Piém

Gaglioppo -Calabre

Gamay

Garganega -Véné

Gewurztraminer
Giro -Sardaigne
Granacha Sard
Grechetto -Ombrie

Greco -Campanie
Grecanico bl Sicile
Grigio bl -Toscane
Grillo -bl sicile
Gochetto -Tosc, Omb
Inzolia -bl sicile

Lacrima

Lagrein -TrenHA

Lambrusco Grasparossa

Lambrusco Salamino

Lambrusco Sorbara

Malbech

Malvasia

Malvasia nera

Mantonico

Marzemino

Merlot

Minnella -Sicile

Molinara -Véné

Monica -Sard

Montepulciano

Moscato

Muller Thurgau
Nasco –bl Sardaigne
Nebbiolo -

Negroamaro -Pouilles

Nerello Mascalese -r Sicile

Nero d’Avola /Calabrese r -Sic

Nosiola

Nuragus –Sard
Ortrugo Emilie Rom
Ottavianello

Pecorino -Abruzzes, Omb

Perricone ou Pignatello -rSicile

Picolit -Emi Rom

Piedirosso

Pignatello -Sicile
Pignoletto -Emi Rom

Pinot Grigio

Pinot Nero

Primitivo -Pouilles
Primitivo de Manduria (=Zinf CA)
Procanino Prosecco -Véné

Prugnolo Gentile -Tosc

Refosco -Emi Rom, Friu

Riesling

Rondinella -Véné

Sagrantino -Ombrie -r

Sangiovese -Emi Rom, Tosc, Omb

Sauvignon

Schiava -Tren HA
Schioppettino -Friu
Semidano Sicile
Susumaniello -Pouil
Syrah
Tazzalenghe -Friu
Teroldego -TrenHA
Tintilia

Tocai -Emi Rom
Torbato Sicile, Sard
Traminer -Véné

Trebbiano -bl Sicile, Abbru

Uva di Troia -Pouilles
Vermentino -Ligur
Vernaccia di Oristano Sard
Verdeca

Verdello

Verdicchio –bl Marche

Vermentino -Sard, Tosc

Vernaccia -Sard, Tosc

Zibibbo -Pantelleria

Zinfandel

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 3
LE SYSTEME DE CLASSEMENT DES APPELLATIONS : Il y a plus de 300 DOCG et DOC, et certains vins prestigieux et grands crus ayant des méthodes de production atypique quant à l’encépagement, la délimitation géographique etc… se mettent en dehors du cadre réglementaire de la D.O.C.G. ou D.O.C. et ne portent que la mention Vino de tavola (vin de table). La notion de Riserva tombe en désuétude.
Vino da tavola : Vins ne subissant aucun contrôle, généralement composée de vins bas de gamme, cette catégorie de vins italiens comporte également quelques uns des plus grands crus de la péninsule. En effet, il est de plus en plus courant de trouver des producteurs utilisant cette dénomination afin de pouvoir utiliser les cépages de leur choix. Ainsi, le Sassicaia, le vin star parmi les stars, affiche par coquetterie qu’il n’est qu’un vin de table. D’où l’émergence d’une nouvelle génération de vins : les « super-tavola », (dont l’origine du mouvement est en TOSCANE, les supertoscans) pour ces vins de grande qualité refusant la discipline de l’appellation. Cela rappelle le Daumas Gassac ou certains « vins de garage » de Saint Emilion.
Vino da tavola : con indicazione géografica : vin de table avec une indication de la région d’origine.
Vino tipico : Un vin dont l’origine est démontrée, l’équivalent des Vins Délimités de Qualités Supérieure (VDQS) pour la France.
D.O.C. : (Denominazione di Origine Controllata) : équivalent des A.O.C. un label vient certifier l’encépagement, les rendements et l’origine du vin.
D.O.C.G. : (Denominazione di Origine Controllata e garantita) : Ceux sont les meilleurs, avec un cahier des charges de production et de conditionnement plus strict que la D.O.C. Elle ne concerne que les plus grands vins italiens : Barolo et Barbaresco dans le Piémont, Brunello di Montalcino, Chianti Classico – Gallo nero, et Vino Nobile di Montepulciano en Toscane, et Albana di Romagna en Emilie-Romagne. Les bouteilles portent un sceau spécial décerné par le gouvernement.
I.G.T. : (IndicazionieGeografica Tipica) : un vin de table dont l’origine est connue.équivalent des V.Q.P.R.D. français (Vins de Qualité Produits dans des Régions Déterminées).
LES DIFFERENTS VINS :
Vino rosso : vins rouges, température de service de17 à 19°C
Vino blanco : vins blancs secs. Dans l’ensemble, l’Italie propose des vins blancs légers, désaltérants, peu aromatiques et très secs, ils s’accordent avec les spécialités italiennes, les scampi fritti ou le poulet grillé au citron. Soave de Vénétie, Frascati du Latium, en Emilie-Romagne avec l’Albana di Romagna, et le Greco di Tufo en Campanie.Température de service de 8 à 10°C.
Les VDN et VDL : ex : Moscatel, Marsala, Moscato di Pantelleria, Vin Santo, .. Température de service de 8 à 10°C.
Les vins mousseux : (Vino Spumante), comme l’Asti, mais il y a une centaine d’appellations, la plupart sont fait selon la méthode de la « cuve close » et n’offrent pas la qualité d’un crémant ou d’un Champagne, le plus connu d’entre eux est la D.O.C. Asti. Toutefois ils se montrent doux et agréables et s’accompagnent bien des desserts comme le Tiramisu ou les nombreuses gelati (crèmes glacées). L’appellation Franciacorta est la seule D.O.C.G. qui respecte l’élaboration selon la méthode traditionnelle sur un assemblage de chardonnay / pinot blanc / pinot noir. Température de service : entre 6 et 8°C.
LES D.O.C.G. PAR REGION : LOMBARDIE : grandes années 2001- 04
Acqui ou Brachetto d’Acqui, Piémont
Albana di Romagna, Émilie-Romagne
Asti, Piémont
Barbaresco, Piémont
Bardolino Superiore, Vénétie
Barolo, Piémont
Brunello di Montalcino, Toscane
Carmignano, Toscane
Chianti, Toscane
Chianti Classico, Toscane
Franciacorta, Lombardie
Gattinara, Piémont
Gavi ou Cortese di Gavi, Piémont
Ghemme, Piémont
Montefalco Sagrantino, Ombrie
Recioto di Soave, Vénétie
Taurasi, Campanie
Torgiano Rosso Riserva, Ombrie
Valtellina Superiore, Lombardie
Vermentino di Gallura, Sardaigne
Vernaccia di San Gimignano, Toscane
Vino Nobile di Montepulciano, Toscane

FRANCIACORTA : Vins bl effervescent, dit metodo classico, à base de pinot bl et noir, et de chardonnay, parfois assez élégant, Grands noms : Cà del Bosco à Erbusco, de chez Maurizio Zanella- Uberti à Erbusco.
VALTELLINA SUPERIORE : rge à partir de nebbiolo (chiavennasca), fins, parfum élégant, minéral et frais. Grands noms : Sassella à Sondrio chez Arturo Pelizzatti, Triacca à villa di triano.
VENETIE : grandes années 2000- 03- 04 -Spécialités : Soprèssa (saucisson) Monte
veronese soit stravecchio ou ubriaco (fromage).
SOAVE : bl le plus connu en Italie, au goût des Italiens, très sec, simple et court sans
spectre aromatique. Grands noms : Pieropan à Soave, de chez Leonildo Pierropan.
BARDOLINO : près de Vérone, rge fin et frais, avec des mets légers.
BIANCO DI CUSTOZA bl sec à boire jeune, existe en passito doux. Grands noms : La
Prendina à Custoza chez Luciano Piona.
VALPOLICELLA : près de Vérone, rge fruité et assez structuré.
AMARONE rge, (vinifié avec des raisins sains et mûrs puis séchés, 15°), riche, bonne
texture, assez complexe, sec, soit en doux pour le dessert, appelé RECIOTO.
Grands noms : Dal Forno à Illais chez Romano Dal Forno, avec des Valpolicella et
Amarone- Allegrini à Fumane chez Franco Allegrini- Maculan à Breganze chez
Fausto Maculan- Quintarelli à Negrar, chez Giuseppe Quintarelli, avec ses Amarone.

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 4
Zone Région – million hl Appellations D.O.C., D.O.C.G. et couleur
Nord Piémont 3 65 % rge Arneis -Asti (mousseux) et Moscato d’Asti -Barbaresco -Barbera -Barolo

Nord Lombardie 0,4 60 % rge Franciacorta (mousseux) -Valtellina superiore – Franciacorta

Nord Ligurie 0,16 75 % bl Cinqueterre -Dolceaqua

Nord Val d’Aoste 0,03 75 % rge Chambave -Torette

Nord Trentin-Ht-Adige 1 60 % rge Lagrein -Alto Adige

Nord Vénétie 9 60 % bl Bardolino -Soave -Prosecco di Conegliano-Valdobbiadene. (mousseux) – Valpolicella

Nord Frioul 1,1 60 % bl Izonzo -Collio

Centre Toscane 2,5 80 % rge Chianti -Brunello di Montalcino -Vino Nobile di Montepulciano Carmignano -Vernaccia di san Gimignano -Vin Santo (passito, raisins passerillés) -Morellino di Scansano.

Centre Ombrie 1 60 % bl Orvieto -Torgiano Rosso Riserva – Montefalco Sagrantino

Centre Latium 3,5 95 % bl Frascati

Centre Emilie-Romagne 7 75 % rge Albana di Romagna -Lambrusco (rouge mousseux)

Centre Marches 1,6 70 % bl Rosso Conero -Rosso Piceno

Centre Abruzzes 3,9 70 % rge Montepulciano d’Abruzzo

Sud Molise 0,3 75 % rge Biferno

Sud Pouilles 8 51 % rge Salice Salentino

Sud Campanie 2 51 % bl Greco di tufo -Lacrima Christi del Vesuvio Taurasi

Sud Basilicate 0,5 100 % rge Anglianico del vulture

Sud Calabre 0,8 90 % rge Ciro rosso

Iles Sicile Lipari Pant 8 90 % bl Marsala (VDN rouge) -Moscato di pantelleria (Muscat) – Malvasia delle Lipari (Malvoisie)
Iles Sardaigne 1,2 60 % bl Vernacchia di Oristano (oxydé, type Xérès fino)

FRIOUL : grandes années 2000- 01- 04 -Spécialités : jambon San Daniele.
Les meilleurs sont les Collio et Izonzo près de la SLOVENIE. Grands noms : Vie di Romans à Mariano del Friuli chez Gallo., Moschioni à Cividale del Friuli.
TRENTIN – HAUT ADIGE : grandes années 2000- 01- 04 -Spécialités : Speck (jambon fumé), schlutzkrapfen (pdt gonocchi farcie à la ricotta). Les blancs ont une forte concentration en bouche.
Grands noms : du TRENTIN : San Leonardo à Borghetto alto Adige chez Guerrieri Gonzaga- Foradori à Mezzolombardo, le rouge Granato d’Elisabetta Foradori- Ferrari à Trento effervescent- Eugenio Rosi à Volano.
dans le HAUT ADIGE : Alois Lageder à Magré excellent blancs- San Michele Appiano à Appiano- Cantina Terlano à Terlano- franz Haas à Montagna.

PIEMONT : grandes années 01- 04-05 -Spécialités : truffes blanches.
BAROLO : (rge) meilleur vin du Piémont. Seulement trois cépages nebbiolo (austère jeune et très grand vieux), barbera, dolcetto.
Défini comme le « roi des vins et le vin des rois » à cause de ses caractéristiques exceptionnelles, le Barolo, a commencé à acquérir son statut royal dès le Moyen Age et était souvent à la table de Louis XIV.
Robe : grenat intense avec de légers reflets orangés, même dans sa jeunesse.
Aromes : Floraux : violette, rose fanée-
Fruités : fruits mûrs, confitures-
Epicés : muscade, girofle, légèrement poivré, cacao et épices qui se transforment en vieillissant en bouquet riche et complexe de tabac, de fumé, de cuir…
Structure : tannique, charpentée, avec acidité, et parfois réglissée en rétro-olfaction, finale assez longue, puissant et de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Elio Altare à la Morra- Domenico Clerio à Monforte d’Alba- Paolo Scavino à Castigione Falletto- Roberto Voerzio à la Morra- Luciano Sandroneà Barolo- Giacomo Conterno à Monforte d’Alba son barolo Monfortino est un des plus célèbre- Vigna Rionda à Serralunga d’Alba- Bartolo Mascarello à Barolo chez Maria teresa Mascarello.
BARBARESCO : (rouge) déjà décrit par Tite Live. Puissant, élégant et de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Sottimano à Neive chez Andrea Sottimano- Angelo Gaja à Barbaresco- La Spinetta à Castagnole Lanze.
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 4

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 5
TOSCANE : grandes années 97- 99- 01- 04 -Spécialités : huile d’olive, cinta senese (cochon noir).
La zone du Chianti Classico est devenue depuis le milieu des années 1980, le fer de lance de l’innovation viticole italienne
sous l’impulsion de producteurs avisés conseillés par des oenologues de renom, dont de nombreux bordelais.
Dès le 14è siècle, certaines grandes familles du vin – comme les Frescobaldi, Mazzei et Antinori établissaient leur renommée.
BRUNELLO DI MONTALCINO : DOCG (rouge), base Sangiovese, le meilleur Toscan, après certains supertoscans du littoral.
Arômes : Robe foncée grenat noir, nez sec de fruits noirs puissants et complexes, fût poivré, café, épices, bouche raide, serrée, tanins abondants et assez secs, du fruit, riche en tanins, en vieillissant bouche mûre, assez crémeuse, souple et une bonne profondeur, finale cacao, assez abrupte, ambitieux et démonstratif, touche grillée-vanillée bien fondue. Vin de garde.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca, gibier, côte de bœuf à la florentine.
Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Salvioni la Cerbaiola- Antinori- Banfi- Siro Pacenti- Altesino- Argiano- Cerbaia- Fanti- Il Poggione- La Poderina- Mastrojann- Pieve Santa Restiuta- Tenute Silvio Nardi- Ycelliera- Verbena-Valdicava.
ROSSO DI MONTALCINO : vin qui n’a pas vieilli en fût avant d’être commercialisé.
Grands noms : Mastrojanni- Salvioni.
MOSCADELLO DI MONTALCINO : Col d’Orcia, blanc doux, cépage moscato, séduisant et tonique, notes d’écorces de pamplemousse, de fruits de la passion. Absolument délicieux.
VINO NOBILE DE MONTEPULCIANO : DOCG (rouge) : le cépage Prugnolo Gentile (= sangiovese) entre à 80 % minimum.
Nez assez fin et dense, bouche ferme, de la mâche, vin coloré et plein, tanins robustes, Acidité élevée, franchise d’expression, fruit un peu confit, bonne profondeur, expressifs et séveux, vrai caractère paysan et ferme. Evoluera bien.
Sans prétentions excessives et d’un excellent rapport qualité-prix. Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Poliziano chez Federico Carletti- Avignonesi à Valiano di Montepulciano- Bindella- Poderi Boscarelli—Fazi Battaglia- Le Casalte
ROSSO DI MONTEPULCIANO :
CHIANTI : DOCG (rouge) : base Sangiovese, le Chianti Classico peut en contenir jusqu’à 100%. Le canaiolo peut entrer à hauteur de 10% maximum et les 15% restants peuvent être du merlot ou du cabernet sauvignon.
Le meilleur est le Chianti Classico Gallo Nero.
Robe rubis assez claire, beau nez pointu, discret mais épicé, cerise, quetsche, bouche souple, séveuse et charnue, riche et mure, texture crémeuse, boisé doux, style généreux, onctueux, belle mâche et profondeur, assez flatteur mais sérieux, finale un peu chaude et parfois asséchante. Beau style mûr. Vin puissant et de garde, mais la qualité est souvent disparate selon les producteurs.
Accord – mets : Plats goûteux, osso bucco milanaise, saltimbocca, sanglier, gibier, côte de boeuf grillée, bistecca alla fiorentina, cinta senese (cochon noir). Température de service : entre 17 et 19°C.
Grands noms : Castello di Fonterutoli- Isole e Olena à Barberina val d’elsa chez Paolo de Marchi son Cepparello est excellent- Castello di Ama à Gaiole de Marco Pallanti.
CARMIGNANO : DOCG (rouge) avec du Sangiovese et de Cabernet
VERNACCIA DI SAN GIMIGNANO : DOCG (bl) issu de l’ancien cépage Vernaccia..
BOLGHERI – DOC rouge : Saccicaia: deTenuta San Guido (85% Cabernet Sauvignon, 15% Cabernet Franc),
Grattamacco : (Cabernet Sauvignon 65%, Merlot 20%, Sangiovese 15%) à Castagneto.
Paleo, 100% de cabernet franc, nez épicé, robe rubis intense, boisé présent, bouche ferme, ample, charnue, beaux tanins musclés, vin moderne, frais et ambitieux, beaucoup de style, très équilibré et complet chez Le Macchiole.
Ornellaia : de Tenuda dell’Ornellaia chez Frescobaldi, et aussi son Masseto.
Ca’ Marcanda à Castagneto Carducci chez Angelo Gaja.
Tignanello de chez Antinori (Sangiovese-Cabernet)
D’autres DOC prometteuses : Val di Cornia, Montecucco, Monteregio di Massa Marittima, Montescudaio, Capalbio, Sovana
Le Pomino, qui fut également cité dans le décret de 1716, est un vin DOC d’une zone d’altitude où l’on produit un rouge issu d’un assemblage de Sangiovese avec du Cabernet et du Merlot, et un vin blanc spécial fait de Chardonnay et de Pinot. Parmi les nombreux autres DOC rouges,
MORELLINO DI SCANSANO : DOC rouge, rouge de Sangiovese.
VIN SANTO : (bl) vins issus de la méthode du passerillage (séchage des grappes sur de la paille) fermentation jusqu’à Pâques. Malvasia et Trebbiano. Température de service : entre 6 et 7°C.
Grands noms : Avignonesi à Valiano di Montepulciano.
Moscadello de Montalcino
Castello Banfi à Montalcino
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 5

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 6
OMBRIE :
Montefalco Sagrantino (rouge) DOCG, cépage Sagrantino.
Torgiano Rosso Riserva (Rubesco), (rouge) DOCG, cépages sangiovese… vin de garde 15 à 20 ans.

EMILIE-ROMAGNE : grandes années 03- 04 -Spécialités : Cappelletti, Parmiggiano-reggiano (fromage), vinaigre balsamique.
ALBANA DI ROMAGNA : (blanc) assez complexe.
Malvasia bl aromatique ou mousseux.
Grands noms : Fattoria Zerbina à Ravenne de Cristina Gemignani.
LATIUM :
FRASCATI : (blanc) assez complexe
CAMPANIE : grandes années 01- 04 -Spécialités : Mozzarella di buffala, provolone del monaco.
GRECO DI TUFO : (blanc) cépage Greco, vin original au nez typique et citronné.
TAURASI : (rouge) avec le cépage Aglianico, qui est utilisé pour produire le. C’est le «-le Barolo du sud-» à cause de son ampleur et sa capacité de se bonifier avec le temps.
Grands noms : Mastroberardino à Atripalda- Montevetranole Saccicaia du sud selon Robert PARKER à San Cipriano Piacentin.chez Silvia Imperato
SARDAIGNE : grandes années 01- 04 -Spécialités :
Grands noms : Argiolas à Serdiana chez Valentina Argiolas.
VERMENTINO DI GALLURA :
Grands noms : Azienda Capicheraà Arzachena.
VERNACCIA DI ORISTANO : élevée sous voile de levures.
SICILE : grandes années 00- 01- 04- 05 -Spécialités : huile d’olive et préparation d’artichauts.
Grands noms : Mille Notte IGT, vin rouge de chez Donnafugata , cépage nero d’avola, couleur rubis dense, fruité, épicé, soyeux
long en bouche- Planeta à Menfi- Benanti à Viagrnade le rouge de l’Etna pour le gibier « Serra della contessa ».
Autres DOC : le rouge sec Faro et les Muscats doux de Noto et Syracuse, Contessa Entellina, Eloro, Menfi, Sciacca, Sambuca di Sicilia, Contea di Sclafani et Santa Margherita Belice.
MOSCATO DI PANTELLERIA (Naturale) : grandes années 98- 96. L’île cultive la vigne depuis plus de 5 000 ans. 95% minimum de zibibbo (en arabe raisin ultra mûr) Alcool : environ 15% vol, sucres résiduels : 140 gr/litre, acidité fixe : 5.50‰.
L’Italie produit de nombreux muscats, mais c’est le meilleur de tous et le plus réputé.
Les meilleurs sont dits, Passito ou Passito Extra.
La robe du vin est brillante, ambrée, à reflets topaze avec un doré orangé.
Le nez surprend par sa richesse et son intensité aromatique de fruits secs de figue et de raisin de Corinthe, de miel et de pains d’épices, zestes d’agrumes confits.
La bouche, en dépit d’une forte concentration il n’y a aucune lourdeur, mais beaucoup de finesse, à une consistance soyeuse et à une palette fruitée exquise de dattes, d’orange confite, d’abricot, de sauge et de myrte. Il est merveilleusement équilibré, avec une persistance aromatique impressionnanteet une longueur impressionnante.
A servir en apéritif, gâteau secs aux amandes, tarte aux pomme renversées, Cassata à la sicilienne…
Grands noms :Torre Vecchia- Le Lave del Kuttiner- Pellegrino NES- Solidea d’Ancona- De Bartoli Bukkaram chez Marco à Marsala- Donnafugata Ben Rye- S Murana Martingana
MARSALA : vin doux naturel rouge, sec, demi-sec et doux, les meilleurs Marsala Vergine sec et Superiore Riserva, mais la qualité entre les différents producteurs est très disparate.
Grands noms : Martinez Marsala Virgine Solera- De Bartoli Bukkaram chez Marco de Baroli à Marsala-
MALVASIA DELLE LIPARI
Température de service : de 6 à 7°C.pour ces trois.
Grands noms : De Bartoli Bukkaram chez Marco à Marsala-
ABRUZZES : grandes années 01- 03- 04-
MONTEPUCIANO D’ABRUZZO : cépage Montepulciano, vin charnu et souple.
Grands noms : Valentini à Loreto Aprutino- Masciarelli à San Martino Sulla Marrucina.
MARCHES :
VERDICCHIO : rouge.
CALABRE :
Grands noms : Librandi à Ciro Marina.
BASILICATE :
Grands noms : Paternoster à Barile- D’Angelo à Rionero in Vulture.
POUILLES : grandes années 99- 01 -Spécialités :
Le meilleur rapport qualité / prix.
Salice Salentino rouge puissant, robuste et de garde.
Grands noms : Conti Zecca à Leverano- Leone de Castris à Salice Salentino- Rubino Luigi à Brindisi.

GLOSSAIRE :
Abboccato : Légèrement doux.
Acide : Indique la vivacité et la fraîcheur.
Agressif : Excessivement alcoolisé, désagréablement acide ou tannique.
Amabile : Semi-doux.
Amarone : vin rge de Valpolicella, assez complexe, vinifié à partir de raisins séchés sur claies durant 2 à 3 mois.
Ample : Plein, harmonieux, long en bouche.
Apre : Vin dominé par des tannins excessifs.
Aqueux : Vin peu concentré, issu d’un matière diluée par la pluie avant ou pendant la vendange.
Editions JIFIXEN, 15 08 2006 6

Editions JIFIXEN, 15 08 2006 7
Aromatique : Important niveau d’intensité olfactive provenant d’un vin issu de cépages qui ont des arômes prononcés.
Balsamique : Catégorie d’odeurs (résine, encens, vanille).
Boisé : Avec des odeurs de vanille, cèdre, caramel, noisette grillée, pain grillé… et de bois.
Bouquet : Terme général pour décrire les caractéristiques olfactives d’un vin.
Cantina sociale : coopérative Cantina : cave.
Caractère : Impression d’ensemble évoquant un vin original ayant une personnalité propre.
Chaptalisé : Perception de l’addition de sucre à la vendange par un déséquilibre entre l’alcool et la matière.
Charnu : Impression donnée par un sentiment de plénitude et de densité en bouche. L’alcool et les tannins avec la concentration en sont les facteurs principaux.
Classico : Cœur et centre historique d’une appellation, DOCG ou DOC, mais pas forcément aux meilleurs terroirs et producteurs.
Court : Terme qui caractérise un vin manquant de persistance en finale.
Délicat : Vin léger et fin
Dense : Vin issu d’une matière concentrée. le terme peut-être utilisé pour décrire les impressions gustatives et olfactives.
Dolce : Doux.
Enveloppé : Vin riche en alcool du gras et du moelleux.
Epais : Impression d’ensemble indiquant un vin avec une robe colorée, en bouche une impression de lourdeur et beaucoup de matière.
Frizzante : Mousseux.
Liquoroso : Vin liquoreux, souvent muté avec de l’alcool distillé quoique parfois sa vigueur soit naturelle.
Metodo classico : Terme s’appliquant aux vins pétillants fermentés en bouteille par les méthodes classiques ou traditionnelles remplaçant le terme vin champagnisé qui ne peut plus s’utiliser en Italie.
Passito : S’applique aux raisins partiellement séchés et aux vins vigoureux et doux que l’on fabrique généralement avec ce type de raisins.
Riserva : Réserve, pour les vins DOC ou DOCG, vieillis en fût de chêne depuis un nombre d’années spécifié.
Zibbibo : Cépage de pantelleria (muscat d’Alexandrie dit moscato di Pantelleria).

Sources :
RVF, Mille vins du monde, vins et santé, vins du monde de Hugh Johnson, atlas mondial du vin, CVF, wine spectator (CA),
Wines of Northern Italy de Nicolas Belfrage, Italian Wines de Gambero Rosso, The New Italy de Marco Sabellico and Daniele Cernilli, Barolo, Tar and Roses de Michael Garner and Paul Merritt, Oz Clarke’s Wine Guide de Oz Clarke.
www.vinsditalie.com/ – www.italytrade.com – www.italievins.com

JEAN PIERRE NAVET

Commentaire (0)

Tags:

L’Allemagne : Les Vins de Moselle- Saar – Ruwer, Domaine Heymann- Lowenstein par Reinhard Löwenstein :14.01.2004 Conf N° :18

Publié le 17 mars 2011 par admin

Commentaire (0)

Tags:

Les Vins de Catalogne- Pénédes et Priorat par Joseph Albet i Noya :12.03.2003 Conf N° : 176

Publié le 17 mars 2011 par admin

Commentaire (0)

Tags:

Les Vins de Porto par Antony Chevallier : 11.03.1998 Conf N° :117

Publié le 17 mars 2011 par admin

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Archives